Brevets : le PTB exige que le gouvernement belge joigne l’acte à la parole

Un an et demi après que le PTB a demandé la levée des brevets, les membres du gouvernement belge reconnaissent désormais eux aussi la nécessité de cette mesure. Notamment aujourd'hui-même par la voix de la ministre Ministre fédérale de la Coopération au développement Meryame Kitir (Vooruit). Cet appel avait déjà été soutenu par plusieurs figures de proue des partis de gouvernement : socialistes, écologistes et même certains libéraux. Mais au niveau européen et à l'Organisation mondiale du commerce, le gouvernement belge demeure l'un des plus ardents défenseurs des brevets.

Les partis de la Vivaldi et l’opposition de droite rejettent les sanctions contre Israël

En mai de cette année, alors que l'armée israélienne bombardait pour la énième fois les civils de Gaza et semait la terreur à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupées, le PTB a déposé une résolution au Parlement fédéral demandant que des mesures soient enfin prises contre le régime d'apartheid. Aujourd'hui, une semaine après que les Nations unies aient célébré la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, la commission des Affaires étrangères était saisie de cette résolution. Pas un seul parti n'a soutenu la résolution du PTB.

Avec la « plus grande réforme de la facture d'énergie jamais vue », un ménage moyen n'économisera pas plus de 8,76 euros

La réforme de la facture d’énergie rapporte encore moins que la réduction de 30 euros promise par le gouvernement fédéral. Le service d'étude du PTB a calculé que cette réduction s’élèverait en réalité à à peine 8,76 euros. La réforme sera examinée par la commission de l'Énergie de la Chambre des représentants aujourd'hui.

Vie privée : pour le PTB, il faut dissoudre le Comité de sécurité de l’information, « source de failles de sécurité dans nos données personnelles »

Aujourd’hui, mardi 7 décembre, la proposition de loi du PTB visant à supprimer le Comité de sécurité de l’information (CSI) sera discutée en commission Justice de la Chambre. Pour Nabil Boukili, député du parti de gauche, ce Comité usurpe les pouvoirs du parlement en prenant, sans aucun débat démocratique, les décisions concernant les données à caractère personnel des Belges.

Raoul Hedebouw : « Renforçons l’unité et les combats de la classe travailleuse face à ceux qui veulent nous diviser »

Ce dimanche 5 décembre, Raoul Hedebouw a été élu président du PTB, lors de la séance de clôture de notre Congrès de l’Unité. Voici son discours lors de la séance de clôture. 

Raoul Hedebouw est élu président du PTB lors du Congrès de l’unité

Les délégués du Congrès de l’unité du PTB ont élu à une large majorité Raoul Hedebouw comme nouveau président du parti. Il a recueilli 94,1 % des voix. Il succède ainsi à Peter Mertens. L’annonce vient d’être faite lors de la séance de clôture du congrès qui – mesures sanitaires oblige – a finalement dû se dérouler en ligne.

Fermeture des guichets de gare : le PTB soutient une action en justice contre la SNCB et le gouvernement

Derrière les belles promesses d’investissement dans le rail du Gouvernement fédéral, usagers et cheminots constatent tous les jours que la qualité du service se détériore. Ce 1er décembre, la SNCB fermera définitivement plusieurs guichets, laissant les usagers se débrouiller seuls avec des automates. C’est une nouvelle phase dans la fermeture d’un guichet sur trois dans notre pays.

Marc Botenga (PTB) : « Jamais lever les brevets sur les vaccins n'a été aussi urgent. Qu'attend la Vivaldi ? »

Alors qu'en Europe, on administre une troisième dose, des brevets empêchent d’autres pays d'avoir accès au vaccin. Le dernier variant du virus montre à quel point cette situation est dangereuse. Jamais lever les brevets sur les vaccins n’a été aussi urgent. La Belgique peut et doit maintenant faire office de locomotive.

À propos des cours de citoyenneté, de religion et de la diversité à l'école publique

À la Fédération Wallonie-Bruxelles, les partis de la majorité (Ecolo, PS et MR) veulent faire passer d'une à deux heures les cours de philosophie et citoyenneté dans l'enseignement officiel, en rendant l'heure restant de religion ou de morale laïque facultative. Un débat qui touche à une question plus profonde : comment envisager la diversité à l'école publique ?

Le test d’orientation proposé par la ministre Glatigny (MR) renforce une fois de plus la sélection dans l’enseignement supérieur

Le PTB et Comac s’opposent à l’instauration d’un test d’entrée, même sur base volontaire et non-contraignant, comme vient de l’annoncer la ministre de l’enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR). « C’est la première étape vers un test contraignant pour plus de sélection, comme cela a été le cas dans chaque faculté dans lesquelles des tests similaires ont été mis en place ces dernières années, dénoncent Anouk Vandevoorde, députée PTB, et Octave Daube, porte-parole de Comac (mouvement étudiant du PTB). Ce test va d’abord pénaliser les étudiants de milieux populaires, comme le montre une étude de l’UHasselt. Les inégalités dans l’enseignement et la précarité sont les premières causes de l’échec, mais la ministre refuse d’y apporter une réponse ambitieuse. »