Menace de licenciements chez Sodexo : le PTB propose la semaine de 34 heures pour sauver l’emploi

La multinationale française Sodexo annonce sa volonté de licencier 380 travailleurs en Belgique. « C’est inacceptable, réagit Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Ils et elles ont fait à manger dans les hôpitaux, le nettoyage, etc. Ils et elles font partie des héros de la crise qui ont fait tourner la société. » Leur travail a d’ailleurs rapporté gros à l’entreprise, qui a réalisé 1,2 milliard d’euros de profit en 2019. Le PTB propose le passage à la semaine de 34 heures, qui permettrait de sauver l’emploi.

Gaby Colebunders (PTB) : « La question n'est plus de savoir si l’affaire a été étouffée, mais l’ampleur des dissimulations. »

« La question n'est plus de savoir si l’affaire a été étouffée, mais l’ampleur des dissimulations. » C’est suite à une question du député PTB Gaby Colebunders que l’actuel ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem, a révélé que son prédécesseur, Jan Jambon, était bel et bien au courant des faits concernant la morte de Jozef Chovanec.

« Jan Jambon (N-VA) doit s’expliquer sur ce qu’il savait de la mort de Jozef Chovanec »

Jan Jambon, ministre fédéral de l'Intérieur en 2018, était au courant de l'incident survenu à l'aéroport de Charleroi qui a entraîné la mort de Jozef Chovanec. En témoigne la réponse du ministre Pieter De Crem (CD&V) lors de la commission spécialement convoquée à cet effet à la Chambre. « C'est un fait important, réagit Raoul Hedebouw, chef du groupe PTB au Parlement. La question n'est plus de savoir si l’affaire a été étouffée, mais l’ampleur des dissimulations. »

L'extraordinaire histoire de l'inventeur du vaccin contre la polio

Voilà une bonne nouvelle : la polio a officiellement été éradiquée du continent africain.

Il faut faire toute la lumière sur la mort de Jozef Chovanec, causée par des agents de police à Charleroi

« Nous sommes tous choqués par les images de la mort de Jozef Chovanec, déclare le député fédéral Nabil Boukili (PTB). Les ministres de l’Intérieur, Pieter De Crem, et de la Justice, Koen Geens, doivent venir s’expliquer sur ce qu’il s'est passé à Charleroi il y a deux ans et demi. L'enquête s'éternise et soulève de nombreuses questions. »

Éteindre ensemble la flambée de violences à l’encontre des personnes LGBT

En Pologne, le gouvernement ultra-conservateur et son président homophobe soutiennent les pouvoirs locaux qui créent des « zones sans LGBT ». En Belgique aussi, des groupes actifs sur les réseaux sociaux pour faire l’apologie des violences à l’encontre des personnes LGBT voient le jour.

La lutte contre les violences faites aux femmes doit être une priorité politique

Au début du mois d'août, Jurgen D. se rend à la police : il avoue avoir tué Ilse Uyttersprot, ancienne bourgmestre d'Alost, avec qui il avait une liaison. Cette nouvelle fait l’effet d’une bombe. C’est le treizième féminicide cette année en Belgique. 

La scission de la Justice et de la police rendront le pays moins sûr et renforceront la justice de classe

Michael Verbauwhede et Herwig Lerouge

PS et N-VA ont préparé la scission de la Justice et de la police dans le plus grand secret. Une grande majorité était pourtant contre une réforme de l’État déjà avant les élections… Pour l’instant, ces plans sont mis au frigo. Mais ils pourraient vite revenir sur la table. Qu’est-ce qu’ils contiennent ?

« La ministre Christie Morreale doit organiser immédiatement un dépistage généralisé dans les maisons de repos wallonnes »

« Nous sommes très inquiets quant à la situation dans les maisons de repos et quant au risque d’y voir survenir une seconde vague du coronavirus », explique Germain Mugemangango, chef du groupe PTB au Parlement wallon. « Des pics de contamination commencent à apparaître dans plusieurs maisons de repos du pays et si cela devait se multiplier en Wallonie, les mesures prises actuellement sont insuffisantes pour éviter une nouvelle tragédie. »

Le PTB propose un kit de rentrée gratuit pour tous les élèves de maternelle et primaire

À chaque rentrée scolaire se pose la question de la note à payer par les familles, qui pèse lourd sur leur budget. La toute récente étude de la Ligue des familles sur les fournitures scolaires vient encore de le montrer. Pour y remédier, le PTB propose un kit de rentrée gratuit, en commençant par tous les enfants de maternelle et primaire. « Ce serait un pas concret important vers la gratuité réelle de l’enseignement », estime Alice Bernard, cheffe de groupe PTB au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Suivez le PTB