Le PTB veut envoyer Maria Vindevoghel, une ouvrière bruxelloise, au Parlement fédéral

Ce lundi 4 février, Peter Mertens, président du PTB, a présenté la tête de liste bruxelloise du parti de gauche pour les élections fédérales. Il s'agit de Maria Vindevoghel. Cette ouvrière et syndicaliste a travaillé une grande partie de sa carrière à l'aéroport de Zaventem, comme nettoyeuse. « Les travailleurs et travailleuses ont aussi le droit de voir enfin l'une des leurs au Parlement », estime-t-elle.

Gratuité des transports en commun : pour le PTB, le départ doit être immédiat

De plus en plus de partis rejoignent l'idée du PTB d’instaurer la gratuité des transports en commun, après l’avoir dénigrée pendant des années. Tant mieux. Mais il ne faut pas tromper les usagers. Il faut des engagements réels et pas de simples déclarations de campagne. Il faut la gratuité dès maintenant.

Augmentation du Rail Pass de 77 à 83 euros, le PTB veut un moratoire sur les augmentations des prix de la SNCB

Face à la hausse des tarifs SNCB qui doit avoir lieu ce 1er février, le PTB demande un moratoire sur la hausse des tarifs. « Augmenter les tarifs de la SNCB, c'est se moquer des revendications des dizaines de milliers de personnes qui descendent dans la rue pour demander une politique climatique ambitieuse », dénonce Raoul Hedebouw. Le PTB défend également la gratuité du trajet en train domicile-travail.

Le PTB présente son plan pour une révolution climatique sociale

Ce mercredi 30 janvier, le PTB a présenté ses propositions phares pour le climat. Afin d’atteindre une réduction des émissions de 60 % d'ici 2030, le parti de gauche veut, entre autres, des normes contraignantes pour la grande industrie, une banque d'investissements pour le climat et des transports publics gratuits. Un plan qui allie écologie et social, en réponse à la fois au climato-scepticisme des uns et à la politique des injustes taxes « vertes » des autres.

NLMK : Pour Clabecq, le gouvernement wallon doit négocier un plan d'avenir de 40 millions avec les Russes

« NLMK Clabecq est en perte ». Voilà comment Renaud Witmeur (PS), président du comité de gestion de la Sogepa - bras financier de la Région wallonne – justifie la suppression de 290 emplois. Est-ce vrai ? Le PTB exige quant à lui que la Région wallonne investisse au moins 40 millions d'euros pour moderniser le laminoire de Clabecq.

Gardons le contact