Le PTB demande des mesures radicales pour lutter contre le dumping social sur les chantiers de construction

Le PTB appelle à prendre des mesures radicales contre le dumping social sur les chantiers de construction après qu'un cas extrême d'exploitation et de traite des êtres humains ait été révélé sur un chantier de Borealis. Le parti demande que la responsabilité d'imposer et de contrôler les normes sociales sur les chantiers de construction soit confiée au donneur d'ordre. « Que nos usines soient construites par des esclaves modernes, c'est totalement inacceptable », déclare le chef de groupe PTB au Parlement flamand Jos D'Haese. « C'est la énième fois que l'on constate que des travailleurs étrangers sont exploités dans des chaînes de sous-traitance sans fin. Lorsqu'une entreprise telle que Borealis prétend aujourd'hui n'avoir été au courant de rien, on croit rêver. Nous exigeons qu'elle verse immédiatement un salaire correct aux travailleurs concernés et qu'une enquête approfondie soit menée au sujet de cet abus. »  

Si la France est capable de faire baisser les prix à la pompe, pourquoi pas la Belgique ? 

Alors que les prix du diesel et de l'essence restent à environ 2 euros le litre en Belgique, en France, ces carburants coûteront 1,50 euro dès le mois de septembre. Comment ? Grâce à une réduction des accises et à une baisse des prix par la multinationale pétrolière TotalEnergies. Le PTB exige que le gouvernement belge applique les mêmes mesures.

Deal avec Engie : « La facture à venir est renvoyée vers la collectivité »

Malgré ses promesses antérieures, le gouvernement fédéral annonce aujourd’hui qu'il paiera à l'avenir pour les déchets nucléaires et les risques liés au maintien en activité des centrales nucléaires de Doel 4 et de Tihange 3. « Les lignes rouges que le gouvernement avait fixées précédemment sont maintenant clairement franchies. Les coûts de la prolongation sont répercutés sur la classe travailleuse. Avec cet accord, le gouvernement se met à plat ventre devant Engie-Electrabel », dénonce Sofie Merckx, cheffe de groupe PTB à la Chambre. Le PTB s'oppose à un accord dans lequel les bénéfices sont privatisés et les risques sont supportés par la collectivité.

Fiscalité auto : avec la réforme Henry, ce sera moins de taxes pour les propriétaires de… Bentley, Ferrari et Rolls Royce !

Le service d’études du PTB a calculé qu’avec la réforme du ministre wallon de la Mobilité, l’Ecolo Philippe Henry, plusieurs modèles de voitures de luxe paieront moins de taxes, après quelques années, par rapport au système de calcul actuel.

La réforme fiscale version Van Peteghem perpétue l’injustice fiscale belge

Hausse de la TVA, modification des taux IPP profitant aux plus hauts revenus, absence de taxe sur les grandes fortunes… « La réforme fiscale défendue par le ministre des Finances n’instaure pas la justice fiscale, loin de là », selon le député fédéral PTB Marco Van Hees.

Pénurie de personnel dans les soins de santé : pour le PTB, « Augmenter la flexibilité n'est pas une solution »

La Vivaldi a approuvé aujourd'hui toute une série de mesures d'urgence visant à remédier à la grave pénurie de personnel dont souffre le secteur des soins de santé. « Le gouvernement veut que les gens fassent plus d'heures supplémentaires et travaillent plus dur. Et il veut employer des pensionnés, des chômeurs et des étudiants dans des flexi-jobs. Ce sont précisément les recettes qui ont plongé le secteur des soins de santé dans l'impasse actuelle. On ne viendra pas à bout du manque de personnel dans ce secteur en s'obstinant dans la même voie », réagit Sofie Merckx, cheffe de groupe PTB à la Chambre et médecin généraliste.

Accord pensions : la rupture de contrat vis-à-vis des métiers pénibles est totale

Après neuf tours de négociations et des dizaines d’heures de discussion, il n’y a rien pour les métiers pénibles dans l’accord de la Vivaldi. Contrairement à toutes les promesses faites lors de l’instauration de la pension à 67 ans. « Même la pension à 60 ans après 42 ans de carrière n’est pas dans l’accord, dénonce Raoul Hedebouw, président du PTB. Il y a pourtant urgence. Les gens n’en peuvent plus. De plus en plus de travailleurs et travailleuses sont malades du boulot. »

200 bénévoles fêtent le premier anniversaire des SolidariTeams à Verviers, capitale de la solidarité

Le 16 juillet 2021, le lendemain des inondations, dans les caves boueuses de Verviers, Pepinster, Hony, Chênée, Trooz, Angleur et Esneux, des centaines de bénévoles se retrouvaient pour aider les sinistrés. Venus de Flandre, de Bruxelles, de Wallonie, ils et elles parlaient une seule et même langue : celle de la solidarité. Les SolidariTeams, une initiative du PTB, étaient nées. Les SolidariTeams sont désormais une organisation en tant que telle et les bénévoles se sont retrouvés, un an après, pour un moment plein d'émotion, d’échanges et de combativité.

Le PTB plonge dans le canal pour avoir plus de piscines en plein air à Bruxelles

Des élus bruxellois du PTB plongent ce jeudi dans le canal pour demander plus de piscines en plein air à Bruxelles. Le parti de gauche demande que le gouvernement bruxellois lance un plan d’urgence pour avoir des endroits et piscines pour nager en plein air dans la capitale.

Bruxelles a besoin de neuf piscines en plein air

Juillet 2022 : c'est l'été et il fait chaud. Ibrahim et Luna ont 18 ans et vivent à Bruxelles. Farah et Bram habitent Bruxelles et ont trois jeunes filles. Avec d'autres jeunes et des familles, ils passent leurs vacances dans la capitale. Ils sont en quête de fraîcheur et d’un endroit où se baigner en plein air. C'est précisément le problème : il n'y a pas de piscines extérieures publiques à Bruxelles. Pas une.