Le programme en 10 points du PTB pour une révolution climatique sociale

Imaginez : un pays qui ne contribue pas au réchauffement climatique. Un pays avec un air plus pur, qui tourne à 100 % à l'énergie renouvelable. Nous en sommes convaincus : il est possible d’y arriver d’ici 2050. À une condition : lancer dès aujourd’hui une révolution climatique ambitieuse et sociale, qui fasse payer les super-riches. Avec des mesures qui ne pressent pas les gens comme des citrons mais qui permette d’avoir des logements mieux isolés, qui assure la gratuité des transports en commun et des tarifs abordables pour l'énergie.

Les partis de l’establishment privent le PTB de 1,6 million d’euros

Une fois encore, les partis traditionnels de droite refusent d’accorder au PTB une bonne partie de la dotation publique qui lui revient de droit. « Nous ne nous laisserons pas faire, réagit Raoul Hedebouw. Heureusement, nous pouvons compter sur le soutien financier de nos membres et sympathisants. » Vous aussi, soutenez le PTB.

Plus de 70 000 personnes à Bruxelles : « Un vent nouveau souffle dans notre pays, celui de la révolution climatique sociale »

Record battu. La marche pour le climat de ce dimanche 27 janvier a rassemblé plus de 70 000 personnes dans les rues de Bruxelles. Grâce à l’élan de la génération climat, la pression sur le gouvernement ne fait que s’accroître. Pour le PTB, la justice climatique ne peut plus attendre, et doit aller de pair avec la justice sociale.

Le PTB lance sa campagne : « Votez social, c'est vraiment phénoménal »

Ce vendredi 25 janvier à Liège, le PTB a lancé sa campagne pour les prochaines élections : résolument pour le pouvoir d’achat mais aussi pour le climat. « Et comme on ne peut pas faire d'écologie sans social, le PTB veut lier ces deux aspects dans la campagne : et l'écologie et le social », a déclaré Raoul Hedebouw, le porte-parole national du parti.

Coca-Cola : Inacceptable de menacer des emplois quand on reçoit 87 millions d’euros de cadeaux fiscaux

Coca-Cola Belgique a annoncé vouloir fermer en 2020 les centres de distribution de Hasselt et Heppignies. 132 emplois sont menacés. Pour le PTB, c’est inacceptable. Le service d'études du parti de gauche a découvert que Coca-Cola se montre généreux avec ses actionnaires... Et que l'État Belge se montre très généreux avec le géant des boissons gazeuses.

Gardons le contact