Le signal de l'espoir

La situation dans notre pays, après les élections de dimanche. « Il n'y a pas de fracture entre le nord et le sud du pays, expliquent Peter Mertens et Raoul Hedebouw, mais entre la population et des politiciens déconnectés. »

Peter Mertens : « Il y a vraiment eu une claque au niveau des partis traditionnels »

« Il y a vraiment eu une claque au niveau des partis traditionnels. Les gens ont exprimé un vote de colère. Partout dans le pays. A la base de cette colère, il y a des problèmes sociaux réels », explique le président du PTB, Peter Mertens, à RTL. « Il faut être à l'écoute. On ne peut pas continuer avec la politique d'austérité. »

Le PTB passe de 2 à 12 députés fédéraux

Le PTB passe de 2 à 12 députés fédéraux, avec des élus venant des trois Régions. « On est un parti uni dans tout le pays, déclare Peter Mertens, président du PTB élu au Parlement fédéral depuis Anvers. Et, maintenant, nous allons avoir un groupe parlementaire fort et uni. »

Compromis ou compromission à la belge ?

Raoul Hedebouw : « Il y a une poussée forte du PTB. J'espère qu'on va en tenir compte. Il ne manquerait plus que les partis traditionnels ne le fassent pas. »

Peter Mertens, président du PTB : « Le PTB réussit sa percée »

Réaction de Peter Mertens, président du PTB, aux résultats électoraux du 26 mai 2019.

Nous avons besoin de votre soutien