Malgré les réticences de la majorité wallonne, le PTB maintient sa volonté de vouloir entendre les sinistrés

Le PTB a demandé que les sinistrés soient entendus en commission d'enquête inondations. Les partis de la majorité (PS-MR-Ecolo) n’ont toujours pas donné leur accord. « Les sinistrés sont les premiers concernés par cette commission d’enquête, pointe Julien Liradelfo, député wallon PTB. Ils ont des choses à dire, un témoignage à livrer et des questions. C’est le rôle du Parlement de répondre à leurs questions. En commission d’enquête sur les attentats, les victimes ont été entendues, pourquoi ce ne serait pas le cas ici ? »

COP26 : Le Festival du Greenwashing des pays du Nord

La COP26 à Glasgow ne sauvera pas le climat. C'est un flop pour les pays du Sud et la population du monde entier, mais un succès pour l'industrie fossile et le capitalisme vert. L'Inde et la Chine se voient rejeter la faute par ceux qui nient leur propre responsabilité. La seule façon de sauver le climat est de construire un large mouvement incluant toute la population, et solidaire avec le Sud.

Réforme du décret Paysage : l’alternative du PTB à la réforme élitiste de la ministre Valérie Glatigny

Le PTB s'oppose à la réforme du décret Paysage présentée ce mardi 16 octobre en commission par la ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR). « La ministre Glatigny et la majorité PS-MR-Ecolo apportent une mauvaise réponse au réel problème de l'allongement de la durée des études. Au lieu de remettre la responsabilité de l’échec uniquement sur les épaules des étudiants, le PTB propose de s’attaquer d’abord aux causes de l’échec : la précarité étudiante, l’aide à la réussite et le financement de l’enseignement supérieur », avance Alice Bernard, cheffe de groupe PTB au Parlement de la Communauté française.

Le gouvernement reporte d'un an la chasse aux malades de longue durée, le PTB continue le combat pour supprimer la mesure

Le gouvernement fédéral n'introduira les sanctions prévues pour les malades de longue durée qu'en 2023. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui le ministre Frank Vandenbroucke (Vooruit) au Parlement fédéral. « La chasse aux malades de longue durée est donc déjà reportée d'un an, réagit Sofie Merckx, députée PTB. Pas à pas, nous faisons en sorte que le gouvernement revienne sur ses projets. » Le PTB est le seul parti à s'opposer aux sanctions pour les malades de longue durée. C’était déjà évident dans les débats qui ont suivi la déclaration de politique générale du gouvernement, où le parti de gauche a particulièrement critiqué cette mesure.

Baissons la facture d’énergie : le PTB lance un calculateur en ligne

Le PTB lance aujourd'hui un calculateur de coût de l’énergie en ligne : www.baissonslafacture.be. Cet outil permettra aux ménages de calculer les économies réalisées sur leur facture d’énergie grâce au plan de réduction de la TVA et de certaines taxes régionales. Les mesures proposées par le parti de gauche permettraient à un ménage d'économiser en moyenne 454 euros. « Bien plus que la simple réduction de 30 euros que le gouvernement fédéral prévoit d'accorder l'année prochaine, déclare Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB. Et c’est parfaitement finançable, si on ose s’attaquer aux surprofits démesurés que réalise Electrabel et si on revoit certains subsides aux grandes entreprises en Wallonie. »

Marc Botenga (PTB) : « La transition verte a un énorme potentiel social »

Marc Botenga, eurodéputé PTB, a accordé une interiew au média Peoples Dispatch sur les discussions officielles à la COP26 et la nécessité d’une composante sociale dans la transition verte.

Activation de la loi pandémie : le débat démocratique suspendu, la lutte doit continuer

Aujourd’hui, la loi pandémie entre en vigueur. Le PTB s’y oppose depuis de début. « Cette loi donne les pleins pouvoirs au Gouvernement, explique Nabil Boukili, député PTB. Il peut maintenant décider de tout et, notamment, pourrait prendre des mesures ayant un réel impact sur les travailleuses et travailleurs. La société civile et les citoyens doivent continuer la lutte pour qu'un vrai débat démocratique puisse avoir lieu sur les mesures qu’il va prendre. »

Une politique climatique et sociale alternative : nos cinq propositions

Alors que le monde entier négocie un accord sur le climat, les ministres belges ne parviennent pas à se mettre d'accord sur leur propre objectif. Pendant ce temps, ils imposent toute une série d'obligations et d'interdictions à la population, alors que les subventions continuent de couler à plein flots vers les grands pollueurs. Et chacun des différents gouvernements fuit sa propre responsabilité.

Comment se passe l'élection d'un président ou d’une présidente au PTB ?

Le 5 décembre, le PTB élira lors de la session de clôture de son congrès statutaire un nouveau ou une nouvelle présidente. Peter Mertens ne se représente pas comme candidat et passera le flambeau. Il a été président durant treize ans. Mais comment fonctionne un tel congrès, et comment se passe une telle élection à la présidence ?

L’entreprise privée SAVE a-t-elle pu augmenter ses parts dans BSCA sans dépenser un euro ? Le ministre Crucke refuse de répondre

Le plus grand actionnaire de l’aéroport de Charleroi a vu son pouvoir de décision augmenter sans avoir dû payer le moindre euro. En avril, l’entreprise Save International est devenue le plus grand actionnaire dans BSCA, avec 48 % des parts. C’est près de deux fois les parts qu’elles possédaient avant. « SAVE devait mettre sur la table 20 millions d’euros pour recapitaliser l’aéroport en difficulté, explique le député PTB Germain Mugemangango. Maintenant, nous apprenons que cette entreprise n’a toujours rien déboursé. Elle demande pourtant déjà aux travailleurs de faire des sacrifices importants. » Cet après-midi, le député PTB Germain Mugemangango a interpelé le ministre wallon des Aéroports Jean-Luc Crucke (MR).