Planet not profit

Alors que la crise climatique s'intensifie chaque année, les principaux géants pétroliers continuent d'investir massivement dans les énergies fossiles. 

Un rapport des Nations Unies met en évidence que les États-Unis continuent d’être le premier producteur mondial de pétrole et de gaz et prévoient même d’augmenter la production de pétrole et de gaz pour pouvoir l’exporter. Quant à l'Europe et à la Belgique, elles sont à la traîne et ne font que prévoir des subsides pour les multinationales et des taxes injustes pour les travailleurs.

Il est temps que ça change. Les besoins de la planète et des gens doivent passer avant le profit des multinationales.

FAKTO | Pourquoi le climat continue à partir en sucette ?

Le climat continue de partir en cacahouètes. Pourtant, de plus en plus de gens font leur possible pour limiter leur impact sur la planète. Mais est-ce qu'on est assez à faire des efforts ? Et surtout : est-ce que c'est ça, la vraie question ?

Fais le Switch !

Il faut vraiment passer à l'énergie durable pour lutter efficacement contre le changement climatique. Malgré l'urgence, la Belgique est parmi les plus mauvais élèves de l'Europe. Parce qu'Engie et les autres géants de l'énergie veulent avant tout assurer la durabilité de leurs profits. Peu importe si cela implique de polluer toujours davantage. Investir dans l'énergie verte n'est pas une priorité pour eux (et quand ils le font, c'est à coup de gros subsides publics, qui servent surtout à remplir les poches des actionnaires). Nous proposons de faire les choses tout autrement...