Le PTB réclame 10 millions d’euros pour la prévention du cancer chez les pompiers

Nadia Moscufo (PTB) a introduit une proposition de loi visant à octroyer davantage de moyens à la lutte contre le cancer parmi les pompiers : « Les pompiers vivent en moyenne sept ans de moins que les autres Belges. Cela s’explique en grande partie par leur exposition à toute une série de substances cancérigènes. Ces travailleurs risquent déjà leur vie pour nous protéger. Ils ne méritent pas, en plus, d’avoir à affronter un cancer. » La députée ajoute : « Nous voulons qu’en plus du subventionnement normal, les pompiers bénéficient aussi d’un budget supplémentaire, dédié à la prévention du cancer. »

Le PTB exige que le gouvernement retire ses mesures fortement contestées qui s’attaquent au personnel soignant

Les deux arrêtés de pouvoirs spéciaux de la ministre de la Santé, Maggie De Block, relatifs à la réquisition de personnel soignant et à la délégation de tâches infirmières à des membres du personnel non formés, ont déclenché une vague de protestations. Ce mardi 19 mai dans l’après-midi, en commission santé, la médecin généraliste et députée fédérale PTB Sofie Merckx demandera à la ministre de retirer immédiatement ces deux arrêtés royaux. Elle appelle la ministre à se concerter d'urgence avec le secteur des soins de santé.

Faisons payer la crise aux vraiment riches

« Sire, taxons les pauvres, ils sont plus nombreux. » Cette phrase attribuée à Colbert, le ministre des Finances de Louis XIV, semble aujourd’hui encore inspirer de nombreux politiciens en Belgique. Pour éviter de faire payer les plus riches, certains sortent des arguments aussi creux qu’infondés.

Marc Botenga (PTB) rejoint Bernie Sanders, Alexandria Ocasio-Cortez et 300 parlementaires dans le monde qui demandent que le FMI et la Banque mondiale annulent la dette

300 parlementaires du monde entier ont envoyé ce mercredi 13 mai 2020 une lettre au FMI et à la Banque mondiale pour l’annulation de la dette. Parmi eux, le sénateur américain Bernie Sanders, la députée Alexandria Ocasio-Cortez, mais aussi Marc Botenga, député européen du PTB.

Le PTB veut un fonds d’aide aux indépendants et PME alimenté par les surprofits des grandes entreprises durant la crise

Alors que beaucoup de PME et d’indépendants connaissent des difficultés, certaines grandes entreprises de l’e-commerce et de la distribution comme Amazon, Colruyt ou Carrefour voient leur chiffre d’affaires solidement augmenter avec la crise. « On ne peut pas accepter que, d’un côté, Jeff Bezos, le patron d’Amazon, augmente sa fortune de 24 milliards de dollars depuis le début de la pandémie et, de l’autre, beaucoup de petits indépendants et de PME soient en train de couler », estime Raoul Hedebouw porte-parole du PTB.

Droits des LGBT+ : confinés, mais pas dans le placard

En cette journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, la lutte contre les discriminations envers les LGBT+ est à l'honneur. Beaucoup de chemin reste à parcourir pour l’égalité dans la diversité. Avec la crise actuelle, nous constatons que s’amplifient les souffrances psychologiques, les violences domestiques dont sont victimes les jeunes LGBT+, les discriminations et les inégalités face à l'emploi, aux revenus ou au logement. Plus que jamais, nous voulons construire une société solidaire où on prend soin les un·es des autres.

« Les intérimaires ne sont pas des travailleurs jetables » : le PTB propose un plan anti-abus

Il s’appelle Seppe De Meulder. L’histoire de ce jeune intérimaire a ému les réseaux sociaux est a été partagée en masse. Son récit est celui de l’abus quotidien du système de travail intérim dans certaines entreprises. « Les intérimaires ne sont pas des travailleurs jetables », a réagi Nadia Moscufo, députée PTB. Le parti de gauche demande la suppression du motif d’insertion pour le travail intérim et l’adoption urgente d’un plan anti-abus.

14 euros de l'heure dans ses call-centers : le gouvernement wallon doit montrer l'exemple

En réponse à la ministre de la Santé Christie Morreale (PS) qui a déclaré que le salaire de 11,33 euros de l’heure était « légal », Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon, réagit : « La question n'est pas de savoir si c’est légal ou pas, mais si le gouvernement va montrer l’exemple pour assurer des conditions de rémunérations décentes. On ne peut pas répéter dès qu’un micro se tend qu’on défend le salaire minimum à 14 euros de l'heure et puis accepter qu’on paye les travailleurs de ses call-centers 11,33 euros. Le gouvernement wallon doit exiger de rehausser ce salaire. »

Suivi des contacts : le PTB demande que les enquêteurs wallons reçoivent un salaire décent

Le PTB dispose de la preuve que les enquêteurs wallons chargés du suivi de contacts seront payés à un salaire minimal de 11,33 euros de l’heure. « Nous disposons d’un exemplaire d’un contrat d’embauche de la société iKanb, explique Germain Mugemangango, chef de file PTB au Parlement wallon. C’est la société LEM Interim qui s’occupe du recrutement des opérateurs de call-enter et il propose une rémunération de 11,3243 euros brut de l’heure. C’est bien trop bas pour pouvoir vivre correctement. »

La Taxe des millionnaires dans « Au pays des profiteurs »

Aujourd’hui se pose la question cruciale : qui doit payer la crise ? Les travailleurs ou les grosses fortunes ? Dans son dernier livre, « Au pays des profiteurs », le président du PTB Peter Mertens expliquait pourquoi il fallait (enfin) une Taxe des millionnaires. Voici le chapitre complet ci-dessous.

Nous avons besoin de votre soutien