Le modèle portugais est-il exportable en Wallonie ?

Certains en font leur modèle. Un pays – le Portugal – avec un gouvernement socialiste qui aurait réussi à en finir avec l’austérité, non seulement sans rompre avec les traités européens, mais même sans que la Commission européenne ne bronche. Une politique de gauche serait donc possible sans rupture?

Accord historique : L’Ordre des médecins reconnaît la médecine sociale de Médecine pour le Peuple

Depuis près d’un demi-siècle, Médecine pour le Peuple milite pour une médecine sociale, accessible et de qualité. Pendant des années, l’Ordre des médecins a été l’un de ses plus farouches opposants. Aujourd’hui, le même Ordre reconnaît la valeur ajoutée de la médecine sociale de Médecine pour le Peuple. Un accord entre les deux organisations met fin à un conflit qui a parfois secoué tout le monde médical belge.

Quel est le bilan du gouvernement PS-Ecolo-cdH « Olivier », qui a dirigé la Wallonie entre 2009 et 2014 ?

Peut-on se fier à une déclaration gouvernementale pour juger de ce que va effectivement faire un gouvernement ? Peut-on impulser une politique réellement de gauche sans rompre les carcans budgétaires ? Ces questions sont au centre du débat sur la formation d’un gouvernement wallon minoritaire, dit Coquelicot, mais aussi au cœur des raisons de l’échec des discussions PS-PTB. Le précédent du gouvernement wallon dit Olivier (PS-Ecolo-cdH) est très éclairant.

Volvo Trucks licencie 290 intérimaires : « Les emplois stables et décents doivent devenir la norme »

« Les intérimaires ne sont pas des kleenex », s’est indigné Steven De Vuyst, député fédéral du PTB. Face à l’annonce du licenciement imminent de 290 travailleurs intérimaires chez Volvo Trucks, à Gand, le PTB propose rendre plus rapide et automatique la transformation d’un contrat intérimaire en contrat stable.

Ces travailleurs ont gagné face au chantage du ministre libéral Pierre-Yves Jeholet

Ce mercredi 26 juin, les travailleurs des Centres d’Insertion Socioprofessionnels (CISP) s’étaient rassemblés devant le parlement wallon, à Namur. L’objectif de cette manifestation ? Mettre fin aux menaces proférées par le ministre wallon de l’Emploi, Pierre-Yves Jeholet (MR). Celui-ci menaçait de ne pas verser des subsides, menaçant 2000 emplois. Grâce à cette mobilisation, les travailleurs lui ont fait ravaler son chantage. Les députés PTB, présents pour marquer leur soutien à ce mouvement, se réjouissent de cette victoire.

Nous avons besoin de votre soutien