À tous ces héros et toutes ces héroïnes qui font tourner le pays : merci

C'est dans le noir qu’on voit briller les étoiles. En ces temps difficiles, beaucoup de personnes ordinaires montrent qu’elles sont extraordinaires. Ne l’oublions jamais. Surtout pas une fois que la crise sera derrière nous. #RESPECT

Les médecins du PTB sont sur le terrain, en première ligne contre le coronavirus

Sofie Merckx, députée PTB et médecin, est en première ligne contre le coronavirus. Elle fait partie des 250 médecins, infirmières, etc., de Médecine pour le Peuple, le réseau de maisons médicales du PTB où sont soignés 25 000 patients. Avec son expérience de terrain, elle n’a pas sa langue dans sa poche pour dénoncer les problèmes que rencontrent les soignants dans la lutte contre l'épidémie.

Les armes-sont elles plus importantes que la santé, pour le gouvernement ?

Le gouvernement prépare un nouveau projet d’arrêté ministériel élargissant pour la troisième fois en quelques jours la liste des secteurs essentiels. Parmi les secteurs ajoutés à cette liste, on retrouve « l’industrie de sécurité et de défense ». Le PTB est choqué par cette modification.

Constructifs face à la crise, mais sans chèque en blanc non plus

Nous allons soutenir toutes les bonnes propositions du gouvernement, mais ce ne sera pas non plus un chèque en blanc, pas une confiance aveugle. Car on voit la gestion de Maggie De Block au niveau des masques. C'est un scandale. Et rappelons aussi qu'une des premières mesures envisagées était d'ouvrir les magasins de 7h à 22h, ce qui est antisocial.

In memoriam Marc Dewachter, working class hero

Marc Dewachter, l’un des premiers ouvriers à avoir rejoint la direction du PTB, nous a quitté. Il y a deux ans, il était parvenu à vaincre un cancer, mais, malheureusement, en janvier, la maladie revenait le frapper. Il avait 67 ans.

Des documents le prouvent : Maggie De Block ignore depuis des années les conseils des experts sur l'approvisionnement stratégique en masques

Le PTB a pu mettre la main sur des documents qui montrent que la ministre de la Santé, Maggie De Block, était bien consciente de l'importance d'une réserve stratégique de masques de protection. Les experts ont déjà averti le gouvernement en 2009 que l'offre de masques dans notre pays était « insuffisante » et que « d’un point de vue éthique, il semble en effet inacceptable d’économiser ces dépenses ». Pendant dix ans, les différents gouvernements n'ont rien fait. Pire encore : en 2018, le ministre De Block a décidé de détruire 6 millions de masques de haute qualité (FFP2) et de ne pas les remplacer.

Malgré son exclusion par les 10 partis traditionnels, le PTB demande une rencontre avec la Première ministre pour contribuer à des mesures urgentes

Depuis le débat de la crise du coronavirus, les 10 partis traditionnels ont décidé d'exclure le PTB de toute forme de concertation en vue de gagner le combat contre l’épidémie. Le PTB n'a été invité à aucune rencontre ni aucune initiative législative commune pour prendre des mesures sanitaires urgentes. Le PTB regrette cette décision des 10 partis traditionnels qui revient à exclure la voix des 584 621 électeurs de tout le pays qui lui ont donné leur vote en mai 2019.

La Région wallonne doit arrêter la production non-essentielle dans les grandes entreprises où elle a des participations

Le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo ne prend pas les mesures nécessaires pour protéger les travailleurs dont il est responsable contre le coronavirus, dénonce Germain Mugemangango, chef du groupe PTB au parlement wallon : « Le gouvernement doit se montrer exemplaire et doit faire arrêter la production non-essentielle dans les grandes entreprises où la Région a des participations. »

Le PTB veut le maintien de tous les revenus via une Taxe Corona sur les grosses fortunes

Le PTB propose d’instaurer une Taxe Corona exceptionnelle sur les fortunes de plus de 3 millions d’euros afin de garantir les revenus des familles le temps de la crise du coronavirus. « La crise du coronavirus est avant tout une crise sanitaire. Mais il y a aussi une urgence sociale, avec un million de personnes menacées de chômage technique. Il est aujourd’hui important de prendre des mesures pour protéger les revenus des travailleurs », explique Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.

Le PTB demande la fermeture de tous les secteurs non-essentiels, comme en Italie aujourd’hui

Le PTB demande que la Belgique, après l’Italie, ferme également les entreprises des secteurs non-essentiels. « Tirons les leçons de ce qui se passe en Italie et dans le reste du monde », déclare le président du PTB Peter Mertens. 

Nous avons besoin de votre soutien