1500 euros net de pension par mois minimum pour tous et toutes ? C’est possible avec cette proposition de loi du PTB

Une bonne pension pour tous et toutes, c’est possible ? Absolument ! « Relever toutes les pensions à minimum 1500 euros net est faisable et payable, défend Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. C'est une question de respect et de justice sociale. » Le PTB a introduit une proposition de loi dans ce sens.

Comment les travailleurs de Van Hool se battent pour une augmentation d'1 euro de l'heure

Depuis le 12 février, la production d’autobus et de camions est à l’arrêt à l’entreprise Van Hool, à Lierre. Si la très riche famille propriétaire de l’usine continue d’engranger de gros bénéfices, les travailleurs ont vu leur pouvoir d’achat diminuer. Quand un département a arraché une augmentation d’un euro l’heure, c’est donc l’ensemble de l’usine qui s’est mise à l’arrêt afin d’étendre la mesure à tous les autres secteurs.

Salaires bloqués, taxes élevées : quels sont les partis qui les ont votés

Depuis des mois, les gilets jaunes, verts et rouges manifestent leur colère face à la baisse du pouvoir d'achat. Et ils le font dans la rue, là où tous les grands progrès sociaux ont été arrachés. Quels sont les partis qui les soutiennent ? Et quels sont ceux qui votent contre les intérêts des travailleurs ?

L'acte 6 de la Marche des jeunes pour le climat : tout aussi déterminé, toujours plus large

Pour la 6ème semaine d'affilée, des millers de jeunes du Nord et du Sud du pays étaient dans la rue pour le climat. Un mouvement toujours plus large réunissant les écoliers mais aussi les étudiants du supérieur et même, pour la première fois, des travailleurs, réunis à l'appel de Workers for Climate.

Succès pour la grève générale dans tout le pays : le monde du travail revendique sa juste part des richesses

La mobilisation du monde du travail pour la grève générale de ce 13 février est impressionnante. Cela faisait très longtemps qu’elle n’avait pas été aussi forte. Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB : « Flamands, Wallons, Bruxellois ont parlé d’une seule voix aujourd’hui : celle du monde du travail. L’expression "sans travailleurs et travailleuses pas de richesses" s’est vérifiée de manière éclatante dans tout le pays. Maintenant, il est temps que ces richesses leur reviennent. »

Gardons le contact