Nom de code « NOO » : l’entreprise démocratique publique de télédistribution de demain

Malgré le fait que le gouvernement a cassé la vente de Voo à la société américaine Providence, celle-ci est toujours en train d’être négociée par Nethys. C’est ce que le président ad intérim du CA de Nethys a expliqué ce jeudi 28 novembre au CA d’Enodia. Ecolo, PS et MR ont accepté que ces négociations se poursuivent. Seul le PTB s’y est opposé. Et pour cause : le PTB veut transformer la sa VOO en EDP NOO : en faire une Entreprise Démocratique Publique.

Le PTB veut transformer VOO en NOO et en faire une Entreprise Démocratique Publique

Alors que la direction de Nethys poursuit ses négociations avec le fonds américain Providence Equity pour aboutir à la vente du câblo-opérateur VOO, le PTB propose une toute autre direction pour cette entreprise stratégique. « A l’opposé de la privatisation voulue par les partis traditionnels, nous souhaitons transformer VOO en NOO et en faire une véritable EDP, une entreprise démocratique publique », explique Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon. 

Action PTB à Namur : la circulaire Tolérance Zéro a-t-elle été appliquée pour protéger Marielle ?

Le PTB a organisé ce midi décembre une action devant le Palais de Justice de Namur. Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées pour rendre hommage aux 23 victimes de féminicide cette année. Des plaques de commémoration et des fleurs ont été déposées et un appel à l’urgence a été lancé : pas une de plus !

Les partis traditionnels continuent les négociations pour vendre VOO à Providence

Malgré la décision du gouvernement de casser la vente de Voo à la société américaine Providence, Nethys est encore actuellement en train de négocier cette vente.

Peter Mertens (PTB) fait entrer la lutte des aides-ménagères dans le Parlement

Peter Mertens, président du PTB : « J'ai apporté un gant à la ministre du Travail. Sabine me l'a donné ce matin, quand je l'ai rencontrée au rassemblement des aides-ménagères. "Peter, m'a-t-elle dit, je suis cassée. Mon dos est cassé, et je gagne 11,50 euros brut de l'heure." Je lui ai promis de transmettre ses revendications au Parlement. Il est temps d'augmenter les salaires des aides-ménagères. Il est temps de respecter ces travailleuses de l'ombre. »

Nous avons besoin de votre soutien