600 millions d’euros pour les soins de santé : une nouvelle victoire pour le personnel et la population

Le PTB se réjouit des 600 millions d’euros supplémentaires obtenus par le personnel des soins de santé.  « Il s’agit d’une première victoire importante, fruit de la mobilisation du secteur et du soutien large de la population », annonce Sofie Merckx, députée fédérale PTB. Cette première victoire doit rapidement ouvrir la voie à des efforts équivalents pour les maisons de repos et le reste du secteur des soins, ainsi qu’à un plan d’avenir pour les soins de santé dans notre pays.

Licenciements chez AGC : le PTB demande une réduction du temps de travail pour sauver l’emploi

La société AGC, leader mondial dans la production de verre plat, veut licencier 95 travailleurs en Belgique. « Grâce aux mesures d’aide du gouvernement, et avec une petite contribution financière supplémentaire, AGC peut réduire le temps de travail à 30h/semaine avec maintien du salaire pour ses travailleurs », explique André Van Deuren, porte-parole du PTB Brabant Wallon. « Ça permettrait à AGC de sauver tous ces emplois. Cette piste doit vraiment être envisagée. »

Hôpitaux : il faut 800 millions supplémentaires sans attendre la formation d’un nouveau gouvernement

Depuis la haie de déshonneur faite par le personnel soignant au gouvernement, ce dernier a enfin rouvert des négociations avec le secteur des soins de santé. Les organisations syndicales du secteur des hôpitaux réclament des nouveaux moyens structurels. Maintenant. 

Avortement : les droits des femmes ne sont pas une monnaie d'échange pour des postes de ministre

Trois présidents de parti utilisent les droits des femmes pour marchander des alliances en vue de la formation d'un gouvernement. En reportant le vote sur la dépénalisation de l'avortement, ils laissent tout le Parlement sur le carreau, de façon antidémocratique. Le PTB dénonce.

Sofie Merckx (PTB) demande refinancement des soins de santé

Il est temps d'apporter des réponses concrètes et de fournir davantage de moyens structurels au secteur des soins de santé. « Nos héros du corona sont fatigués. Un soignant sur cinq désire même quitter le secteur. Ils attendent un signal fort », avertit Sofie Merckx (PTB) face à la ministre De Block. « Quand cela se fera-t-il enfin ? »

Raoul (dé)confiné #8 : le best-of !

Le nouvel (et dernier) épisode de notre série « Raoul Confiné » vient de sortir. Pour finir en beauté, Raoul Hedebouw vous propose un best-of des moments forts vécus en direct de sa cuisine durant toute cette crise. Une belle aventure avec des tranches de vie, des fous rires et des coups de gueule partagés.

Le PTB veut l'annulation du contrat f-35

Raoul Hedebouw (PTB) a condamné l'achat des F-35 à la Chambre : « Si je dois choisir entre valoriser les salaires des blouses blanches ou dépenser 15 milliards pour des avions de guerre F-35, mon cœur de gauche a fait le choix », a-t-il déclaré. Le PTB a déposé un amendement visant à supprimer le contrat pour les F-35. Aucun parti n'a soutenu la proposition.

Sauvons nos océans : arrêtons d’exploiter les mines en haute mer

L'entreprise de dragage DEME (qui extrait les matériaux situés dans les fonds marins) contourne les règles du droit maritime international. Le PTB a déposé une résolution au Parlement fédéral, visant à suspendre l’exploitation minière en mer, une nouvelle industrie qui cause des dommages irréparables à nos océans.

Pourquoi faut-il un seul ministre fédéral de la santé ?

La gestion de la crise du coronavirus a mis en lumière la complexité de nos institutions. Il fallait agir vite et de manière centralisée. Mais, dans notre pays, neuf ministres de la santé se sont marché dessus. Visiblement, tout le monde est compétent, mais personne n'est responsable. La lasagne institutionnelle a entravé la prise de décisions politiques courageuses et efficaces. Dès lors, la nécessité d’avoir une direction unifiée devient de plus en plus évidente. Mais la question est : à quel niveau de pouvoir vaut-il mieux confier cette compétence ?

Victoire : les étudiants lésés par le coronavirus pourront poursuivre leurs études l’année prochaine même en cas d’échec

Sous la pression du mouvement étudiant et du souffle chaud du PTB, la Ministre de l’Enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) a annoncé que les étudiants en échec cette année pourront se réinscrire l’année prochaine. C’est une mesure nécessaire : un étudiant sur quatre n’avait pas d’espace adéquat pour étudier durant le confinement. « C’est une victoire de la mobilisation des étudiants », se réjouit Anouk Vandevoorde, députée PTB.

Suivez le PTB