Victoire importante pour les travailleurs : un pas de plus vers la reconnaissance du Covid-19 en tant que maladie professionnelle

Mercredi 13 mai, le Comité de direction de l'Agence fédérale des risques professionnels (Fedris) a remis un avis favorable au sujet de l'extension de la reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle. « Grâce à la pression sociale des organisations de travailleurs et à l'action politique du PTB à la Chambre le dossier avance », se réjouit Sofie Merckx, médecin et députée PTB.

Enseignement supérieur : Le PTB veut remplacer les examens par des évaluations formatives

En ce début de session d’examen, les problèmes et les craintes se multiplient pour les étudiants et la ministre Valérie Glatigny (MR) n’y répond pas. Le PTB a déposé une motion au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour remplacer les examens par des évaluations formatives afin de garantir l’acquisition des matières et éviter que les étudiants soient pénalisés par la crise. « La situation des étudiants est catastrophique. Les trop nombreuses voix qui se font entendre du terrain ne peuvent plus être ignorées. La ministre doit changer de cap », explique Anouk Vandevoorde, députée PTB.

Le gouvernement doit refuser la suppression d’emplois chez Brussels Airlines

Le groupe Lufthansa a réalisé un bénéfice de 9 milliards sur les 5 dernières années et veut maintenant supprimer 1 000 emplois à Brussels Airlines, dont il est propriétaire. Ce n’est pas au personnel de Zaventem de payer la crise. « Il n'est pas question d'envisager un soutien public à une entreprise qui met un millier de personnes à la rue », réagit Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Le parti appelle le gouvernement à refuser cette logique et à garder la nationalisation comme moyen de pression et comme alternative.

Suivi des contacts : hors de question que des entreprises privées profitent de la crise sanitaire pour s’enrichir sur le dos des finances publiques

« Il serait inacceptable que des entreprises privées profitent de la crise sanitaire pour faire un maximum de profit, s’inquiète Germain Mugemangango, chef du groupe PTB au Parlement Wallon. Nous voulons que toute la clarté soit faite sur les contrats qui ont été signés avec les sociétés qui vont se charger du suivi des contacts. Christie Morreale (PS), la ministre wallonne de la Santé, a évoqué un coût de 47 millions d’euros pour une mission de 6 mois. Nous entendons maintenant qu’en Flandre, il est avéré que les contrats signés l’ont été à un prix supérieur au prix du marché. Le ministre flamand Wouter Beke (CD&V) dit que c’est la même chose dans les autres régions du pays. Qu’en est-il en Wallonie ? »

Aides-ménagères : les subsides de la Région wallonne doivent servir aux travailleuses, pas à enrichir les actionnaires

Le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo est tardivement arrivé à un accord concernant le soutien nécessaire au secteur des aides-ménagères. Le PTB craint pourtant que cet accord ne bénéficie surtout aux entreprises qui emploient les aides-ménagères plutôt qu’aux aides-ménagères elles-mêmes.

Le PTB veut le maintien des revenus pour les personnes en quarantaine

À partir de ce lundi 11 mai, le traçage des contacts va se mettre en place. Les contacts de personnes contaminées devront rester en quarantaine à domicile pendant 14 jours s'ils sont appelés par un traceur. Avec la proposition actuelle du gouvernement, de nombreuses personnes vont subir une perte de salaire de 30% pendant leur quarantaine. Pour de nombreuses familles, c’est une nouvelle perte financière potentielle, après celle causée par le confinement. Sofie Merckx, députée du PTB et médecin généraliste à Médecine pour le Peuple, propose d’assurer le maintien du salaire en cas de quarantaine : « Pour combattre le coronavirus, nous devons faire le maximum pour que le plus grand nombre de personnes possible puisse suivre les conseils des traceurs de contact. Cela signifie que chacun devrait pouvoir garder ses revenus. »

Non à la réquisition : notre personnel soignant a besoin de soutien, pas qu’on parte en guerre contre lui

Le personnel soignant est en colère. La ministre de la Santé, Maggie De Block, vient en effet de publier deux arrêtés concernant la réquisition du personnel soignant et la délégation d’actes infirmiers à du personnel non infirmier. Sans concertation, et alors que le personnel soignant est sur le pont depuis des semaines pour sauver des vies, confronté à la pénurie de matériel et au manque de tests. « Il s’agit d’une décision inacceptable et qui montre le mépris de la ministre envers le personnel soignant » réagit Sofie Merckx, médecin et députée PTB.

« Plus jamais le fascisme »

Ce vendredi 8 mai 2020, le Front de l'Indépendance, l’Anti Fascistisch Front (AFF) et le PTB ont tenu une cérémonie d’hommage devant la statue du Résistant, au Fort de Breendonk, à l’occasion du 75e anniversaire de la victoire sur le fascisme. Ensemble, ils ont plaidé pour que le 8 mai devienne un jour férié officiel. Lisez ici leurs discours.

« Faisons du 8 mai un jour férié officiel »

Ce vendredi 8 mai 2002, le Front de l'Indépendance, l’Anti Fascistisch Front (AFF) et le PTB ont tenu une cérémonie d’hommage à l’occasion du 75e anniversaire de la victoire sur le fascisme. Ils appellent à faire du 8 mai un jour férié officiel.

« Écoutez le petit tailleur Brucker, qui rit au nez du bourreau de Breendonk »

Discours de Peter Mertens, président du PTB, lors de la commémoration des 75 ans de la victoire sur le fascisme, 8 mai 2020, Breendonk.

Nous avons besoin de votre soutien