Faire sauter le plafond salarial chez Proximus ? Le PTB demande une audition à la Chambre

Si cela ne tenait qu’au président de Proximus, Stefaan De Clerck, le nouveau CEO de la société gagnera encore plus que Dominique Leroy. De Clerck a annoncé aujourd'hui qu'il souhaitait introduire un bonus supplémentaire à long terme. Il veut présenter ce principe au comité de rémunération de l'entreprise et aux responsables politiques. Le PTB s'oppose à cette proposition et exige des auditions, notamment avec Stefaan De Clerck, au Parlement.

Envie d’envoyer un message d’unité et de solidarité ? Un seul rendez-vous : ManiFiesta

Les 21 et 22 septembre, ManiFiesta, la Fête de la Solidarité, fêtera ses 10 ans. Alors que les élections belges et européennes ont donné un signal de rejet des politiques d’austérité des partis traditionnels, ce rendez-vous unique en Belgique permet de faire le plein d'énergie et d'espoir pour l'année à venir.

Un coquelicot bleuté qui cache (mal) les politiques antipopulaires de demain

« Il y a clairement une volonté de créer un écran de fumée avec cet accord, réagit Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon après avoir lu attentivement le projet d’accord de gouvernement. On y parle d’un plan d’investissement social et écologique, mais entre les lignes on voit le retour des mêmes recettes libérales. »

Publifin saison 2 : la privatisation ou le hold up du siècle

Dans la série Casa De Papel, les braqueurs imaginent un plan qui leur permet d’imprimer des billets de banque sous le nez des autorités. Peut-être inspirés par cela, des politiciens et capitalistes wallons sont occupés à monter le hold up du siècle. Mais la comparaison s’arrête là, car, si le plan des héros de la fameuse série vise à ne pas voler le peuple, celui des larrons dont il s’agit ici est un véritable pillage du patrimoine public. Voici venue la suite de la saga Publifin.

La ministre De Block cache les problèmes de disponibilité du médicament contre le cancer du sein Femara

Les révélations de l’étude du PTB sur l’indisponibilité du médicament contre le cancer du sein Femara ont suscité beaucoup de controverse. La ministre de la Santé, Maggie De Block, a déclaré ce 5 septembre que le problème était complètement résolu. Rien n’est plus faux. Sofie Merckx, députée PTB et co-auteure de l’étude, a reçu, après les révélations, des mails du producteur et du distributeur du Femara montrant que le problème de disponibilité du Femara reste non résolu. Le producteur Novartis dispose même d’une ligne d’assistance téléphonique pour les pharmaciens spécialement pour cela.

Nous avons besoin de votre soutien