Seppe, licencié une semaine avant d'avoir son CDI

Seppe travaillait comme intérimaire chez Aveve. Après 5 mois et 3 semaines, il a été licencié. Une semaine avant de recevoir un CDI. Il a publié son témoignage sur Facebook, et son post a été partagé massivement. « On nous use au maximum, puis on nous jette. Il est temps de changer la manière dont on traite les gens. »

Raoul Hedebouw "On peut gagner"

En tournant le dos à la Première ministre et en se mobilisant, les blouses blanches ont obtenu une première victoire cette semaine. Les mesures prévoyant notamment la réquisition unilatérale du personnel soignant ont été retirées. Cela donne un signal d’espoir à l’ensemble des travailleurs : on peut gagner.

Avec le MR, c'est marche ou crève pour les étudiants

Anouk Vandevoorde, députée PTB au parlement de la communauté française, a dénoncé la vision élitiste de l'enseignement supérieur de la ministre Glatigny (MR), qui a déclaré que « l'enseignement supérieur est une école de vie. Tout le monde ne gagne pas forcément à la fin. » C'est indécent : un étudiant sur quatre n'a pas d'endroit pour étudier chez lui. Les étudiants ont besoin d'un enseignement de la réussite et non d'un enseignement qui punit les plus précarisés.

Un plan de relance européen trompeur

Mercredi, la Commission européenne a présenté son Paquet de relance européen, sous le nom de « NextGenerationEU ». « Historique », selon tous les partis traditionnels, des libéraux aux verts en passant par les sociaux-démocrates. Pourtant, à y regarder de plus près, il n'y a pas vraiment de raisons de se réjouir...

Maisons de repos : « Les gens ont le droit de savoir ce qui a créé cette situation catastrophique »

Le groupe PTB au Parlement wallon a introduit une résolution pour demander la création d’une commission d’enquête visant à examiner la gestion de la crise du coronavirus dans les maisons de repos en Wallonie. « Les familles et les citoyens ont le droit à des explications quant au taux de mortalité très élevé et aux problèmes rencontrés dans les maisons de repos », explique Germain Mugemangango, chef de file du PTB au Parlement Wallon.

Le PTB demande des commissions d'enquête sur la gestion de la crise du corona dans les maisons de repos

« Les familles, le personnel et les citoyens ont droit à des explications quant à la mortalité importante et aux problèmes rencontrés dans les maisons de repos », estiment Germain Mugemangango et Françoise De Smedt, respectivement chefs de groupe PTB aux parlements wallon et bruxellois.

Attaque sur les congés et plus de flexibilité : ce n’est pas aux travailleurs de payer la crise

« On ne va quand même pas tous partir en vacances cet été ? », a lâché cette semaine le président du Voka (association patronale flamande). Cette déclaration ouvre une offensive plus générale pour nous faire travailler plus, de manière plus flexible et pour moins cher. Offensive à laquelle s’est joint le chef des grands patrons wallons, et qui revient à dire que les héros du coronavirus vont devoir payer la crise. Il faut refuser cette logique et faire sauter un tabou de la politique belge : faire payer les grandes fortunes.

 

Nouveau scandale chez Nethys : « Où sont passés les 70 millions d’euros ? »

Près de 70 millions d’euros servant au paiement des pensions du groupe Enodia ont disparu. Damien Robert, administrateur PTB chez Enodia, dénonce un « détournement inacceptable d’argent public » et demande que la clarté soit faite. Germain Mugemangango, chef du groupe PTB au Parlement wallon, interpellera le ministre des Pouvoirs locaux à ce sujet.

Un an après les élections : le PTB a le vent en poupe en Flandre

Presque exactement un an après les élections, un nouveau sondage a été mené en Flandre. Le PTB y continue sa progression.

Les 5 (ou 6) propositions du PTB pour l’école pendant (et après) la crise

Les enquêtes internationales ont montré que la Fédération Wallonie-Bruxelles détient, en temps normal, le record des inégalités scolaires des pays industrialisés. En Belgique francophone, les enfants de familles populaires réussissent beaucoup moins bien à l’école que les autres. Le confinement n’a évidemment rien arrangé à l’histoire, mais ce n’est pas une fatalité : il est possible de combattre le virus et les inégalités.

Nous avons besoin de votre soutien