Les pressions politiques organisées par Belfius sont très graves au niveau démocratique

« Comment une telle intervention d'une banque publique dans le débat politique est-elle possible ? » s'insurge Raoul Hedebouw, Président du PTB. Ce matin en effet, la presse faisait état de pressions de la banque Belfius à la perspective d'une montée au pouvoir du PTB en Wallonie en 2024. Cette banque refuse de négocier un renouvellement du contrat caissier vers la Région au-delà de 2024.

Opacité, dépenses folles dʼargent public, harcèlement… Le PTB veut toute la lumière au Parlement wallon

La presse fait état ce matin de dépenses somptuaires approuvées par le Bureau du parlement de Wallonie ainsi que d’un management de la terreur, de budgets douteux, de dépenses privées sur le dos du contribuable ainsi que d’un problème de transparence.

Marc Botenga : « Les propositions européennes protègent les multinationales et le marché, pas les gens »

Les propositions de la Commission européenne montrent que celle-ci refuse de s’en prendre au marché. Par conséquent, les mesures proposées ne répondent pas du tout aux besoins des gens. Marc Botenga, député européen du PTB, dénonce des mesures totalement insuffisantes, voire contre-productives : « Il faut vraiment augmenter la pression pour arriver à un réel blocage des prix, et à des baisses de nos factures. »

Prix de l’énergie: les ministres du Gouvernement wallon sont-ils payés à ne rien faire?

« Certains experts annoncent des factures annuelles pour le gaz et l’électricité à 7000 euros pour une famille moyenne. A juste titre, les gens sont inquiets… et les ministres du Gouvernement wallon ne font rien pour aider l’ensemble des familles. Est-ce pour cela qu’on les paye ? » s’interroge Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon.

Comment le grand patronat tente d’utiliser la crise de l’énergie pour démobiliser le monde du travail

La FEB (l’association des grandes entreprises de Belgique) utilise la crise actuelle pour faire passer ses dogmes libéraux et casser le mouvement syndical en cours pour les salaires. Elle déclare: «l’indexation automatique des salaires est un désastre pour la compétitivité des entreprises. Pour sauver l'emploi, bloquons les salaires et stoppons l’indexation». Voici des arguments pour déjouer la stratégie de la FEB.

Le PTB demande d'urgence l'audition de l'Observatoire des prix

Les prix dans les supermarchés ont augmenté de plus de 12% en un an, observe Test-Achats. Aller faire ses courses en France, même depuis Bruxelles, est aujourd’hui plus abordable. Le même panier de courses coûte 300 euros alors qu’on paye 500 euros en Belgique… “Comment se fait-il que les mêmes produits, achetés dans les mêmes magasins, coûtent si chers en Belgique ?” questionne Roberto D’Amico, député fédéral PTB.

La machine à superprofits Engie-Electrabel tourne à plein régime : sur 9 milliards d'euros de surprofits, à peine 17 % seront écrémés

« Pendant que les ménages et les indépendants croulent sous la crise de l’énergie, Engie-Electrabel réalisera 9 milliards d’euros de surprofits. La Vivaldi a promis à Engie de ne pas toucher à ces surprofits, sauf avec la maigre taxe nucléaire. Résultat : Engie empochera 7,5 milliards supplémentaires grâce à la crise. C’est révoltant », dénonce Sofie Merckx, cheffe de groupe PTB à La Chambre.

7 euros par an d’aide aux factures d’énergie des familles, est-ce une blague de la part du gouvernement wallon ?

Le gouvernement wallon a annoncé 5 mesures qui vont être discutées ce jeudi 1er septembre lors du Conseil des ministres. Alors que le PTB propose de bloquer les prix au niveau fédéral et de taxer les surprofits des producteurs d’énergie, Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon, réagit aux propositions wallonnes : « Le gouvernement d’Elio Di Rupo (PS) a certains leviers pour diminuer la facture des ménages mais il est loin de les utiliser. Il ne se rend pas compte de l’urgence sociale. Certains experts parlent de factures annuelles de 7000 € pour les familles et le gouvernement ne propose qu’une réduction de 7 euros sur ces factures...»

Les 3 priorités du PTB pour cette rentrée scolaire

Plus encore que les années précédentes, la rentrée scolaire s'annonce compliquée pour de nombreuses familles qui doivent supporter des coûts scolaires élevés et une explosion du coût de la vie en général, mais aussi pour les professeurs qui voient leurs conditions de travail se dégrader faute de moyens suffisants. Le PTB propose trois mesures fortes et concrètes pour construire un enseignement accessible et de qualité, digne de nos enfants.

La réforme de la taxe auto poursuit un objectif budgétaire et non pas écologique, confirme le gouvernement wallon PS-Ecolo-MR

Il y a quelques mois, le gouvernement wallon annonçait une réforme de la taxe automobile. L’argument avancé par la majorité était qu’il fallait taxer davantage les voitures lourdes pour alléger la fiscalité des voitures légères et plus écologiques. Le 24 août dernier, les députés du Parlement wallon ont enfin pu découvrir le document adopté en première lecture au conseil des ministres du 19 juillet dernier.