Réforme du droit pénal sexuel : deux pas en avant, un pas en arrière

Le 17 mars 2022, le Parlement a approuvé une réforme du droit pénal sexuel. Cela fait des années que le mouvement féministe réclame une plus grande attention à la violence sexuelle ainsi qu’une politique plus concrète. #MeToo a rendu la question visible dans le monde entier. Les mobilisations à Ixelles avec #BalanceTonBar et les manifestations du 8 mars ont également contraint le gouvernement à passer à l’action. Le nouveau texte est un pas en avant, mais le chemin à parcourir pour parvenir à une société sans violence sexuelle à l'égard des femmes est encore long.

Notre résolution demandant au gouvernement belge d'accorder l'asile politique à Julian Assange soumise au vote ce mercredi

Ce mercredi 27 avril, le PTB soumettra au vote de la Chambre une résolution appelant le gouvernement belge à accorder l’asile politique au journaliste Julian Assange. Julian Assange est poursuivi et détenu pour une seule raison : avoir fait son travail de journaliste, pour avoir révélé des crimes de guerre commis par les États-Unis et la Grande-Bretagne en Afghanistan et en Irak.

Macron réélu, la résistance redémarre

La réélection d’Emmanuel Macron lance cinq nouvelles années de lutte contre le président des riches et son programme de casse sociale. Heureusement, l’extrême droite est battue, mais Macron aurait tort de penser qu’il sort légitimé de cette élection.

Qui a peur d'un vrai débat sur l'avenir de la Belgique ?

« Nous sommes déjà si petits que, si je pisse à Paris, Bruxelles est mouillée. Et alors on va encore découper ça », a dit un jour Arno. Quelques jours après la mort du plus beau, les Belges ont leur mot à dire sur l'avenir de leur pays. Avec la consultation citoyenne du gouvernement fédéral qui débute ce lundi 25 avril.

Les 5 arnaques antisociales de Marine Le Pen

En France, beaucoup de gens sont (à juste titre) en colère contre la politique menée par l’actuel président Emmanuel Macron (La République En Marche). Son opposante Marine Le Pen affirme défendre, elle, les intérêts du peuple, des gens ordinaires. Mais, dans les faits, on constate que son parti, le Rassemblement national, est au service des plus riches. Voici cinq arnaques antisociales révélées à propos de Marine Le Pen.

Peter Mertens rencontre Jeremy Corbyn

Pendant 30 minutes, Jeremy Corbyn, militant pour la paix et syndicaliste de longue date, nous fait valser dans ses carnets remplis d'histoires. Avec Peter Mertens, secrétaire général du PTB, ils nous emmènent de la flambée des prix de l'énergie aux manifestations d'un million de personnes dans le Hyde Park de Londres, en passant par la paix et la guerre. Du Chili et de l'espoir, au rouge et blanc d'Arsenal Football Club.

L’extrémisme du marché de Macron pave la voie à l'extrémisme nationaliste de Le Pen

La candidate d'extrême droite Marine Le Pen a une chance de devenir la présidente de la France. Au premier tour, elle a fait mieux en pourcentage qu'en 2017. Si on ajoute à cela les votes pour Éric Zemmour, on arrive à près d'un électeur sur trois pour l'extrême droite. Ce score est historiquement élevé. Tel est le véritable bilan des cinq années d'Emmanuel Macron.

Journée nationale d’actions syndicales : pour débloquer les salaires, le PTB met la proposition de loi Goblet-Hedebouw à disposition du gouvernement

« Le coût de la vie explose, les profits des grandes entreprises et les dividendes aussi, mais les salaires des travailleurs, eux, devraient rester bloqués ? Je ne comprends pas comment ce gouvernement, et notamment les socialistes et les verts, peuvent défendre ça », déclare Raoul Hedebouw, président du PTB, en marge de la journée d’actions syndicales.

Le PTB demande à la ministre De Sutter d'ordonner la fermeture temporaire de PostNL

Cinq mois après que des cas d'enfants travaillant pour PostNL ont été identifiés, des témoignages recueillis par Het Laatste Nieuws indiquent que des enfants d'à peine treize ans livrent encore et toujours des colis via PostNL. Maria Vindevoghel, députée PTB, demande la fermeture temporaire de la société de livraison de colis.

Nationalisme et capitalisme : qu’est-ce qui motive Poutine à faire la guerre en Ukraine ?

La guerre de Vladimir Poutine contre l'Ukraine est motivée par les intérêts économiques de la classe dirigeante à Moscou. Lorsque l'Union soviétique a été dissoute il y a 30 ans, le système communiste s'est d'abord transformé en une anarchie capitaliste extrême. Une fois devenu président en 2000, Poutine a affirmé sa volonté de remettre la Russie « sur la carte ». Comment ? En offrant de nouvelles perspectives aux capitalistes russes.