Augmentation du Rail Pass de 77 à 83 euros, le PTB veut un moratoire sur les augmentations des prix de la SNCB

Face à la hausse des tarifs SNCB qui doit avoir lieu ce 1er février, le PTB demande un moratoire sur la hausse des tarifs. « Augmenter les tarifs de la SNCB, c'est se moquer des revendications des dizaines de milliers de personnes qui descendent dans la rue pour demander une politique climatique ambitieuse », dénonce Raoul Hedebouw. Le PTB défend également la gratuité du trajet en train domicile-travail.

Qui doit payer pour la transition écologique ?

Qui doit payer pour la nécessaire transition écologique ? « Pas question que ce soient les travailleurs, les jeunes, la classe moyenne qui paient, a averti Raoul Hedebouw cet après-midi au Parlement. Allez chercher l’argent chez les gros pollueurs, ces 300 multinationales responsables de 40 % des émissions de CO2 en Belgique ! » 
Découvrez ici les 10 mesures du PTB pour une #revolutionclimatique sociale.

Le PTB présente son plan pour une révolution climatique sociale

Ce mercredi 30 janvier, le PTB a présenté ses propositions phares pour le climat. Afin d’atteindre une réduction des émissions de 60 % d'ici 2030, le parti de gauche veut, entre autres, des normes contraignantes pour la grande industrie, une banque d'investissements pour le climat et des transports publics gratuits. Un plan qui allie écologie et social, en réponse à la fois au climato-scepticisme des uns et à la politique des injustes taxes « vertes » des autres.

NLMK : Pour Clabecq, le gouvernement wallon doit négocier un plan d'avenir de 40 millions avec les Russes

« NLMK Clabecq est en perte ». Voilà comment Renaud Witmeur (PS), président du comité de gestion de la Sogepa - bras financier de la Région wallonne – justifie la suppression de 290 emplois. Est-ce vrai ? Le PTB exige quant à lui que la Région wallonne investisse au moins 40 millions d'euros pour moderniser le laminoire de Clabecq.

Le programme en 10 points du PTB pour une révolution climatique sociale

Imaginez : un pays qui ne contribue pas au réchauffement climatique. Un pays avec un air plus pur, qui tourne à 100 % à l'énergie renouvelable. Nous en sommes convaincus : il est possible d’y arriver d’ici 2050. À une condition : lancer dès aujourd’hui une révolution climatique ambitieuse et sociale, qui fasse payer les super-riches. Avec des mesures qui ne pressent pas les gens comme des citrons mais qui permette d’avoir des logements mieux isolés, qui assure la gratuité des transports en commun et des tarifs abordables pour l'énergie.

Nous avons besoin de votre soutien