Peter Mertens : « Le PTB demande de nouvelles élections » 

« Il est temps d'organiser de nouvelles élections », déclare le président du PTB, Peter Mertens. « Les gens sont fatigués du mauvais théâtre politique de la rue de la Loi. La politique ne s'occupe que d'elle-même, au lieu de s'occuper des gens. Les partis traditionnels devront s'expliquer devant les électeurs. »

Les avantages fiscaux et subsides octroyés à GSK ont été remplir les poches de ses actionnaires

En 5 ans, GSK a distribué près de 25 milliards d’euros à ses actionnaires au niveau mondial, pour un bénéfice cumulé net d’impôt de près de 22 milliards d’euros.

Attentat d'extrême droite à Hanau (Allemagne) : le racisme mène au meurtre

Ce 19 février, 9 personnes ont été abattues par un sympathisant d'extrême droite âgé de 43 ans qui estimait nécessaire « d'exterminer certains peuples dont l'expulsion d'Allemagne n'est plus possible ». Le président du PTB, Peter Mertens, a réagi : « Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches. Le racisme est un délit. Le racisme mène au meurtre. »

Pourquoi le gouvernement wallon refuse-t-il de donner les noms des multinationales qui bénéficient des aides à l’emploi ?

La ministre PS Christie Morreale a refusé la demande du PTB de communiquer la liste des entreprises ayant bénéficié d’aides à l’emploi de la part de la Région wallonne. « Nous avons demandé la liste complète des entreprises bénéficiant des aides à l’emploi sous une forme ou une autre dans le courant de l’année 2019, explique Germain Mugemangango, chef de file PTB au Parlement wallon. Nous avons reçu les montants globaux qui totalisent plus d’1 milliard d’euros mais, bien qu’il n’y ait aucune base juridique pour agir de la sorte, la ministre refuse de nous donner les noms des entreprises bénéficiaires. »

Nous pouvons reconstruire les bâtiments scolaires sans dépendre du privé

Nos écoles tombent en ruines. Il faut les reconstruire. Le PTB se montre sceptique quant à la proposition du Ministre Daerden (PS) d’avoir recours à des partenariats publics-privés (PPP) et au “crowdlending”. Il faut plutôt aller vers la création d’une banque publique d’investissement.

GSK : « Une boîte qui fait 500 millions de bénéfices et ne paie pas d’impôts ne doit pas licencier »

GSK, leader mondial de la pharmaceutique, veut licencier près de 1000 travailleurs en Belgique. Avec ses 500 millions de profits l’an dernier et ses 0 % d’impôts, la multinationale n’est pourtant loin d’être en difficulté.

Le PTB veut un cadastre complet des subventions et des soutiens wallons aux énergies fossiles

Le PTB soutient une motion du cdH en commission Énergie, Climat et Mobilité du Parlement wallon concernant la mise en place d’un cadastre complet des subventions et des soutiens wallons aux énergies fossiles. Mais le PTB veut aller plus loin que le cdH. Selon le parti de gauche, il est également nécessaire que ce cadastre comporte la liste des organismes et entreprises qui reçoivent ces subventions et soutiens.

Peter Mertens (PTB) : « Cela fait 266 jours qu'on ignore le PTB. Ça suffit »

« La crise politique en est à son 266e jour et cela fait 266 jours que le PTB est exclu des négociations. Les présidents des dix partis traditionnels ont appelé le Palais à ne pas inviter le PTB, seul parti national du pays. C'est invraisemblable. Et d'une incroyable bassesse politique. C'est ignorer plus d'un demi-million d'électeurs des trois régions du pays. C'est aussi et surtout ignorer le signal social fort qu'ont révélé les élections. Cela ne peut plus durer », affirme le président du PTB, Peter Mertens.

Peter Mertens, le président du PTB, se prépare à sa visite au Roi

Peter Mertens, président du PTB, se prépare à sa visite chez le Roi début de semaine. Le Roi a annoncé vendredi un tour de consultations des présidents de parti.

Le lobbyiste en chef de GSK à la tête des investissements publics de l’État belge ? Le PTB dénonce une nouvelle affaire de conflit d’intérêt

Alors que la multinationale GSK entend supprimer 935 emplois en Belgique, le PTB dénonce la présence du lobbyiste en chef de la multinationale à la tête d’un porte-feuille d’investissements publics. Ce conflit d’intérêt est insupportable pour le PTB, qui exige qu'il soit démis de ses fonctions.

Suivez le PTB