« Faisons entendre la voix de ceux qui veulent une politique sociale, plus d’unité et des politiciens qui veulent servir plutôt que se servir. »

Voici le message du président du PTB Peter Mertens lors des vœux du PTB ce 17 janvier à Anvers. Les ambitions du PTB en 2020 ? Gagner la pension minimum à 1500 euros net, s’en prendre aux privilèges des politiques et démarrer en trombes avec une marche pour une autre politique, la Grande Colère, le 1er Mars à Bruxelles.

Le PTB organise La Grande Colère, une marche pour une autre politique

Lors de la réception du Nouvel An ce soir à Anvers, le président du PTB Peter Mertens annoncera  la nouvelle campagne du parti. Le 1er mars, le parti de gauche organisera « La Grande Colère, marche pour une autre politique ».

Le PTB face aux attaques de l’extrême droite : « Nous pouvons compter sur nos membres, alors que le Vlaams Belang fait partie des profiteurs »

Le Vlaams Belang attaque le système de cotisations des membres du PTB. Manifestement, le fait qu’il y ait un parti qui compte sur ses membres et ne profite pas du système, comme le font les députés d’extrême droite, dérange. Ces dernières années, les députés du Vlaams Belang ont reçu 7 millions d'euros d'indemnités de sortie parlementaires. « Nous sommes fiers de pouvoir compter sur le soutien financier de nos membres », réagit Tom De Meester, porte-parole néerlandophone du PTB et député au Parlement flamand.

Service minimum dans les prisons : le PTB dénonce le passage en force de Koen Geens

Le PTB a interpellé le 16 janvier à la Chambre le ministre Koens Geens sur sa décision unilatérale de mettre fin à la médiation avec les syndicats concernant l’instauration du service minimum dans les prisons.

La mobilisation des étudiants et le souffle chaud du PTB obligent le gouvernement à abandonner les demandes de remboursement

« C’est une victoire pour tous les étudiants touchés par la mesure et pour tous ceux qui se sont mobilisés contre cette demande de remboursement injuste », se réjouit Anouk Vandevoorde, députée du PTB. Le PTB a toujours défendu l’annulation comme la seule solution possible. « Grâce à la lutte des étudiants et au souffle chaud du PTB, le gouvernement et la ministre Glatigny ont dû aussi le reconnaître et abandonner les demandes de remboursement qui touchaient ces étudiants précaires » explique la députée. 

Empreintes digitales : les autorités mettent vos données privées en danger

Le 14 janvier, le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) dévoilait fièrement la première carte d’identité électronique comprenant les empreintes digitales à Lokeren. Pendant la présentation, le bourgmestre de Lokeren a pourtant involontairement démontré ce que disent les opposants à cette nouveauté : nos données personnelles sont en danger.

Manifestation le 28 janvier : dans toutes les langues pour la Sécu et les 1500 euros nets

La FGTB appelle à une grande manifestation nationale le 28 janvier prochain pour la sécurité sociale. Le PTB soutient largement cet appel. Il s’agira d’un moment fort pour défendre la revendication d’une pension minimum de 1500 euros nets, et pour la défendre dans toutes les langues du pays.

Affaire Verlaeckt : le PTB demande le respect du droit de mener des actions et dépose une proposition de loi

Le PTB tient à témoigner sa solidarité au président de la FGTB Anvers, Bruno Verlaeckt, dont la condamnation en tant qu’organisateur d’une action syndicale a été confirmée par la Cour de cassation. Un arrêt qui a de quoi inquiéter ceux qui à l’avenir voudront encore mener des actions sociales. Le PTB réclame de toute urgence une modification de la législation et a déposé une proposition de loi en ce sens.

Un député visite la prison : « Je comprends la colère des gardiens »

« Qui sait vraiment ce qui se cache derrière les grands murs des prisons de Saint-Gilles, Forest ou Berkendael ? J’y suis allé en décembre dernier et j’aimerais partager avec vous ce que j’y ai appris. » Nabil Boukili, député fédéral du PTB, livre ses impressions après une visite de trois prisons du pays.

Le VOKA, Magnette et le danger de scission de la sécurité sociale

Le grand patronat en Flandre est à l’offensive. Afin de pousser son agenda antisocial, il met sur la table de nouvelles exigences de scission de la sécurité sociale. En face, Paul Magnette semble prêt à entrer dans ce jeu. L’enjeu pour la gauche est plutôt de construire un grand mouvement de résistance capable de repartir à l’offensive. Et, pour cela, l’unité des travailleurs et de la sécurité sociale est cruciale.

Suivez le PTB