Le PTB veut la transparence à propos des voyages parlementaires wallons

Le PTB est surpris de la prise en main des voyages parlementaires au Parlement wallon. « La sécurité ne saurait être utilisée comme prétexte à l'opacité », estime Germain Mugemangango, chef du groupe PTB au Parlement wallon. Car, tant au niveau du contenu que du budget, ces voyages sont loin d’être transparents. Le PTB veut changer cela.

Suivez en direct la grève des femmes des 8 et 9 mars 2020

Journée internationale de lutte pour les droits des femmes 2020: Découvrez notre aperçu des actions en Belgique et dans le monde.

Le PTB veut inscrire le principe « Pas de gouvernement, pas de salaire » dans la loi

Le PTB veut limiter les salaires des ministres et des parlementaires, ainsi que les dotations des partis politiques, si les négociations gouvernementales prennent trop de temps. Plus les négociations durent, moins les politiciens reçoivent de salaire.

« La ministre de la Santé Christie Morreale (PS) doit prendre rapidement ses responsabilités face au coronavirus »

Christie Morreale, ministre socialiste de la santé au sein du gouvernement wallon, est responsable de la coordination des soins de santé de première ligne. Cette coordination comprend entre autre la coordination des médecins généralistes. « Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces médecins qui sont pourtant en première ligne ne sont pas soutenus comme ils le devraient », réagit Germain Mugemangango, chef de file du PTB au Parlement wallon.

Pas de baratin vert, mais un « Red Green Deal » ambitieux et social

Ce vendredi 6 mars, Greta Thunberg sera à Bruxelles pour la grève européenne du climat. Les organisateurs ont analysé le nouveau Green Deal européen et constaté qu’il se résume en fait à du baratin vert. Ce n’est pas en faisant des cadeaux aux multinationales et en faisant payer les travailleurs que nous allons sauver le climat. Nous avons besoin d’un Red Green Deal : un plan ambitieux d’investissement public socialement juste et qui fait payer les grands pollueurs.

Réfugiés : l’Union européenne justifie la violence

Ces derniers jours, des images horribles d’êtres humains agressés, laissés pour mort, repoussés par les autorités grecques après avoir fui leur pays, font le tour des médias. Le rôle de l’Union européenne est, lui, moins visible, mais tout aussi révoltant.

Plus d’un million de femmes ont une pension inférieure à 1 500 euros nets

« Plus d'un million de femmes dans notre pays ont une pension inférieure à 1 500 euros nets par mois », c’est le constat d’une nouvelle étude du PTB. « Cela concerne 9 femmes salariées et indépendantes sur 10, explique Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Une écrasante majorité donc. Nous demandons à tous les partis de cesser de bloquer la loi d’initiative citoyenne pour une pension minimum à 1 500 euros net. »

Le PTB fait mordre la poussière au Vlaams Belang, qui retire sa plainte

En janvier dernier, le Vlaams Belang avait introduit une plainte auprès de la Commission parlementaire de contrôle, qui examine la comptabilité des partis politiques. Il accusait ainsi le PTB de jouer avec les règles concernant les cotisations de ses membres. Mais aujourd’hui, lorsque les experts indépendants de la commission ont déclaré que la plainte était non fondée et que les autres membres de la commission ont dit qu’ils la rejetteraient, le parti d’extrême droite a décidé de la retirer.

Refusé à l’entrée de la prison d’Anvers, le député PTB Gaby Colebunders dénonce la situation

Alors qu’il avait prévu une visite de la prison d’Anvers ce mardi 3 mars, la direction de l’établissement lui a signifié qu’il était impossible de l’organiser.

Coronavirus : nous avons besoin d'une politique efficace, pas de 9 ministres qui se marchent sur les pieds

« Les scientifiques, les experts et les professionnels de la santé travaillent d'arrache-pied pour lutter contre le coronavirus, affirme Sofie Merckx, médecin généraliste et députée PTB. Ils ont pour cela notre respect et notre confiance. On se pose par contre des questions quant à l'approche politique du problème : neuf ministres de la Santé qui ont chacun leur mot à dire dans la gestion d'une crise sanitaire internationale, sans aucune responsabilité hiérarchique, cela n'a aucun sens. »

Suivez le PTB