Le gouvernement nuit au pouvoir d'achat

Si l'on en croit les partis traditionnels, le gouvernement a protégé notre pouvoir d'achat à merveille. Certains vont jusqu'à dire qu'il a augmenté... Mais dans quel monde vivent-ils ?

On le sent tous au moment de passer à la caisse du supermarché ou de payer nos factures : notre pouvoir d'achat est en danger. 

Nous avons besoin d’un changement radical. Pour faire payer les ultra-riches et les multinationales et pas encore une fois les travailleurs et travailleuses. Pour bloquer les prix, et pas les salaires.

Une femme assise dans un canapé affiche un air perplexe en découvrant sa facture.

Sous la Vivaldi, les taxes sur l'énergie ont augmenté de plus de 100 euros : supprimons l'augmentation des accises

Vous avez le sentiment que votre facture d’énergie explose malgré les belles paroles du Gouvernement ? Ce n’est pas qu’une impression. Une nouvelle analyse de notre service d’études révèle que les ménages belges paient aujourd’hui en moyenne 102 euros de taxes en plus qu’il y a quatre ans.

David Clarinval (MR), Alexander De Croo (Open VLD), Pierre-Yves Dermagne (PS) et Georges Gilkinet (Ecolo).

Trois ans de gouvernement Vivaldi, c'est 3000 euros de salaire perdus

Ces dernières années, les salaires n'ont pas pu suivre l'augmentation du coût de la vie, ce qui a entraîné une baisse du salaire réel. C'est ce qu'indiquent les calculs de notre service d'études, basés sur les statistiques officielles. Sous le gouvernement De Croo, un salarié a perdu en moyenne plus de 3 000 euros de pouvoir d'achat.

Nos propositions pour protéger le pouvoir d'achat

  1. Baisser la TVA sur l’alimentation à 0 % et faire baisser ainsi le prix du caddie de 390 euros par an par ménage
  2. Supprimer les 264 euros d’accises sur le gaz et l'électricité que le gouvernement a fait augmenter
  3. Bloquer le prix du carburant (max 1,4 euro par litre)
  4. Augmenter les salaires en remettant en cause la loi de blocage salarial

Découvrez notre programme

Comment on finance ces mesures ? 

  1. Taxer les surprofits des banques et des géants de l'énergie
  2. Supprimer les niches fiscales qui permettent aux ultra-riches de ne pas payer d'impôts sur les profits des ventes de leurs actions
  3. Instaurer une taxe sur les multimillionnaires pour faire contribuer (enfin) les grandes fortunes

« Stop aux cadeaux fiscaux pour les ultrariches, rendons du pouvoir d'achat aux gens »