Sur le sentier de la guerre de Trump, nous n’avons rien à gagner

Les 11 et 12 juillet, Donald Trump viendra en Belgique pour un sommet de l’Otan. Il demandera à notre pays d’investir davantage dans la défense. Cela alors que les États-Unis durcissent leur politique étrangère et veulent assurer leur domination mondiale par la démonstration de leur force militaire. Le 7 juillet, 2000 personnes sont descendues dans la rue avec un message clair : #TrumpNotWelcome et #MakePeaceGreatAgain. Isabelle Vanbrabant est une des organisatrices.

Avions de combat | De quel côté de l’Histoire voulons-nous être ?

En avril dernier, la divulgation des courriels entre le chef de l’armée, le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), et Lockheed Martin a révélé que nos F-16 peuvent durer plus longtemps que prévu. Entre-temps, la décision de remplacement des avions a été reportée au mois d’octobre. La question clé demeure de savoir si nous avons besoin des 34 avions de combat que le gouvernement veut acheter. Isabelle Vanbrabant est militante pour la paix.

Pour le progrès social et le droit à l'action collective. Et donc pour l'acquittement du syndicaliste Bruno Verlaeckt

Bruno Verlaeckt, le président de la FGTB d'Anvers, a été condamné le vendredi 29 juin dernier comme organisateur d’une « entrave méchante à la circulation » lors de la grève générale du 24 juin 2016. La Ville d’Anvers, le tribunal correctionnel et le procureur ont voulu en faire une question de principe. Le mouvement social au sens large devra également en faire une question de principe pour ne pas faire reculer gravement les droits démocratiques.

Le PTB veut une vraie dépénalisation de l’avortement, pas une version «Canada Dry»

L'avortement va-t-il sortir du code pénal ? C'est ce dont la Commission Justice du Parlement fédéral débat aujourd'hui. Le PTB veut une vraie dépénalisation, sans plus aucune sanction pénale sur les femmes, avec un rallongement du délai à 18 semaines et un temps de réflexion plus court de 48h.

Toujours plus de voyageurs, toujours moins de cheminots ? Investissons dans le rail

Pour la première fois de son histoire récente, le nombre de cheminots (en équivalents temps-plein, ETP) est passé sous la barre des 30 000 en mai 2018. Une chute de 10 000 ETP en moins de 15 ans. Alors que le nombre de voyageurs, lui, a augmenté de 40 % en 15 ans...

Nous avons besoin de votre soutien