Basta ! Le PTB organise une marche à Bruxelles contre l’explosion des factures d’énergie et pour une baisse de la TVA à 6 %

.

Le dimanche 27 février, le PTB organise une marche dans les rues de Bruxelles. Sous le slogan « Basta ! Protégeons les gens, pas les puissants », il dénonce l’explosion des prix de l'énergie et appuie sa revendication de baisse de la TVA à 6 %.

« Les prix de l'énergie explosent, les gens n'en peuvent plus, déclare Raoul Hedebouw, le nouveau président du PTB. La passivité du gouvernement dans cette crise énergétique sans précédent est scandaleuse. Nous voulons des actes, pas de belles paroles. Des mesures structurelles, pas temporaires. Stop aux factures d'énergie trop élevées. » 

Les prix de l'énergie plongent des centaines de milliers de familles dans la pauvreté. Pendant ce temps, Electrabel réalise encore plus de profits. Ça ne peut pas continuer comme ça. L'énergie n'est pas un luxe. Le PTB demande une réduction urgente de la TVA sur l'énergie à 6 %. Une mesure qui peut être financée en puisant dans les énormes surprofits du fournisseur d'énergie Electrabel.

Le parti de gauche demande également la remise en cause de la loi sur le gel des salaires, la fameuse loi de 1996. « Tout augmente, sauf nos salaires, note Raoul Hedebouw. Les grandes entreprises cotées en bourse versent 6 milliards d'euros de dividendes. Pourquoi nos salaires devraient-ils être bloqués ? Ce ne sont pas les actionnaires qui font tourner la société mais bien la classe travailleuse. Elle mérite le respect et des hausses de salaire. Stop au blocage des salaires. »

La manière dont le gouvernement gère la pandémie est la troisième raison pour laquelle le parti de gauche organise une marche à Bruxelles. « Pour vaincre ce virus, nous avons besoin d'investissements dans les services publics, de soins de santé solides et d'autotests gratuits pour nous protéger, déclare le président du PTB. Pas de la gestion actuelle où le gouvernement décide d'un claquement de doigts du sort de secteurs entiers par simple arrêté ministériel, sans débat démocratique et sans devoir rendre des comptes. La Loi pandémie doit être supprimée. Protégeons les gens, plutôt que de les punir. » 

Pour le parti de gauche, trop, c'est trop. Le dimanche 27 février, le PTB descendra dans les rues de Bruxelles. Raoul Hedebouw : « Nous donnons une voix à la colère du peuple. Rendez-vous à la Gare centrale à 13 heures pour faire entendre la voix de la résistance. Il est temps d’avoir une autre politique, une politique où on protège les gens, pas les puissants. »