.

Écart salarial de 20 % entre les femmes et les hommes, écart de 30 % au niveau des pensions, manque de crèches, stéréotypes, violences… Les inégalités et le machisme sont imprimés dans le tissu même de cette société, et les droits des femmes sont constamment mis sous pression. Le PTB et son mouvement de femmes, Marianne, proposent un plan pour gagner l’égalité.

Nous voulons une société où les mentalités et les mœurs héritées depuis des siècles de la domination patriarcale auront disparu et où le sexisme et les violences faites aux femmes n’auront plus leur place. Une société où les droits des femmes, comme celui du choix d’être mère ou non, ne seront plus remis en question au moment de crises économiques mais seront des droits définitivement acquis.

Nous croyons que l’égalité entre les femmes et les hommes n’est possible que si les femmes sont financièrement indépendantes des hommes. Nous exigeons un salaire égal pour un travail égal et nous dénonçons l’oppression sexiste.

L’égalité entre les femmes et les hommes est l’égalité dans laquelle les hommes s’engagent autant que les femmes au travail domestique et à l’éducation des enfants. L’égalité exige aussi de mettre fin aux discriminations dans l’accès à l’emploi, aux différences de salaire et de pension. Nous voulons une réduction collective du temps de travail qui permettra tant aux hommes qu’aux femmes d’assumer des responsabilités familiales. Et de manière générale, nous voulons alléger la prise en charge individuelle des soins aux enfants ou aux parents grâce à des services publics développés.

C’est pourquoi le PTB et Marianne proposent un plan social pour l’égalité, qui réponde aux besoins de gens et mise sur une augmentation du pouvoir d’achat, un accès égal au marché du travail, et se bat contre la violence et la discrimination.

Lire aussi nos Six raisons de participer à la première grève des femmes en Belgique le 8 mars prochain.

1. Donner aux femmes une pension complète après quarante ans de travail

À cause de leur carrière incomplète, 59 % des femmes doivent vivre avec une pension de moins de 1 000 euros. Il faut donc leur octroyer une pension complète plus tôt, après 40 ans de travail. Et augmenter la pension minimale (pour tous) à 1 500 euros par mois.

2. Combattre la pauvreté chez les femmes

Les femmes travaillent souvent dans des secteurs moins bien payés. Avec des jobs flexibles, des temps partiels, des intérims. Bon nombre des travailleurs pauvres sont des femmes. Elles ont tout à gagner à obtenir des contrats à durée indéterminée et un salaire minimum de 14 euros l’heure.

3. Il faut un accueil de l’enfance abordable, suffisant et de qualité

À de nombreux endroits, il y a une grande pénurie de places d’accueil des enfants ou bien elles sont trop chères. Marianne demande 50 places abordables et de qualité pour 100 enfants.

4. Instaurer la semaine de 30 heures

Il faut permettre aux gens de respirer. C’est possible avec la semaine de 30 h, avec maintien du salaire, comme nouvelle norme de temps plein. Cela permettra une meilleure répartition des tâches dans la famille, plus de temps pleins pour les femmes et plus de temps pour les loisirs.

5. La violence envers les femmes : chaque victime est une victime de trop

On le rencontre dans toutes les couches de la population. Combattre la violence commence par la prévention. Via les cours d’éducation à la vie relationnelle, sexuelle et affective à l’école. Ou en concluant des accords dans le milieu professionnel grâce à une convention collective #Metoo. Et plus investir dans l’accueil des victimes.

6. Stop à la discrimination : tout le monde compte

L’interdiction du foulard dans les écoles et dans les services communaux compromet le droit au travail et le libre choix des femmes. Marianne demande de supprimer cette interdiction. Marianne voudrait aussi voir appliquer des tests proactifs pour dépister la discrimination à l’emploi et au logement.

Marianne, qu’est-ce que c’est ?

Marianne est le mouvement des femmes du PTB. Ce mouvement rassemble des femmes de tous horizons et aspire à une société où l’égalité entre les femmes et les hommes existerait dans la réalité et pas seulement en paroles.

Envie d’y participer ? Contactez-nous par mail ou via notre page Facebook.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien