La Taxe Corona sur les grosses fortunes est soumise au vote aujourd’hui au parlement : « Imposons plus de justice fiscale »

.

Aujourd'hui, la proposition du PTB pour une taxe de solidarité sur les multimillionnaires sera soumise au vote en commission Finances de la Chambre. « Nous appelons tous les partis à soutenir cette proposition, déclare Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Ce n’est pas aux héros du corona de payer la crise. »

Et d’ajouter : « La demande pour plus de justice fiscale est en train de monter dans toute la société. Notre pétition a déjà récolté 40 000 signatures et on sent que la position de plusieurs partis évolue. C’est le moment. » La proposition du PTB sera incluse dans le débat sur le projet de loi « portant diverses mesures fiscales » à l'agenda de la Commission Finances cet après-midi.

« Nous proposons une taxe exceptionnelle unique de 5 % sur les plus grosses fortunes au-delà de 3 millions d'euros, sans compter la première maison et les actifs professionnels, explique Raoul Hedebouw. Cela représente à peine 2 % de la population, et cette contribution qui leur est demandée n’est pas bien grande, mais pourrait rapporter jusqu'à 15 milliards d'euros. » Avec ces moyens, le PTB propose entre autres d’augmenter l’allocation de chômage économique pour tous les travailleurs touchés aujourd’hui par la crise dans notre pays et de donner plus de moyens à la sécurité sociale.

D'autres partis, comme les socialistes ou les verts, ont maintenant également suggéré de taxer les grandes fortunes dans le cadre de la crise. « On sent que ça commence à bouger, poursuit le porte-parole du PTB. Il est temps de passer aux actes, il y a urgence pour une grande partie de la population. Il est hors de question que les héros du corona, les soignants, les caissiers, les éboueurs et tous les autres, paient à nouveau. Une petite couche de la population s’est beaucoup enrichie ces dernières années grâce au travail de millions de salariés. À peine 2 % de la population possède un patrimoine de 663 milliards d’euros. Rien n’est plus normal que de leur demander aujourd’hui en période crise une petite contribution de solidarité. »

Le PTB a récolté 40 000 signatures pour soutenir sa proposition en moins 20 jours. Avant la crise du coronavirus, 80 % de la population au moins se déclarait favorable à un impôt sur les grandes fortunes, selon différentes enquêtes. « Il y a un vrai mouvement dans ce sens, certainement aujourd’hui. Les gens ne comprendraient pas que ça n’avance pas », conclut Raoul Hedebouw.

 


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Suivez le PTB