La proposition du PTB pour mettre fin au hold-up de Big Pharma à l'agenda de la Commission santé du Parlement

Photo Solidaire, Karina Brys.

Ce mardi 5 février, la Commission santé publique de la Chambre discutera de la proposition de loi du PTB pour instaurer des licences contraignantes sur les médicaments au prix trop élevé.

« Avec notre proposition, la ministre de la Santé peut casser le monopole d'une entreprise sur un médicament : si la santé publique est menacée, mais aussi lorsqu'une entreprise pharmaceutique demande des prix tout à fait excessifs. Par ce moyen, nous voulons faire cesser le pillage de notre sécurité sociale », explique Sofie Merckx, spécialiste santé du PTB, qui indique aussi que la pétition lancée par le PTB pour soutenir cette proposition a déjà récolté plus de 3000 signatures.

Une nouvelle série de scandales dans le secteur pharmaceutique ont fait la Une ces dernières semaines : du cas de Jean-François Magnus et de neuf autres patients belges, privés depuis deux mois de leur traitement vital parce que le producteur en a augmenté le prix de 38 à... 12 750 euros, à celui de Valentina, utilisée par l'entreprise pharmaceutique BioMarin pour faire pression sur les pouvoirs publics afin que ceux-ci acceptent ses prix exorbitants.

« C’est inacceptable, continue Sofie Merckx. Les multinationales pharmaceutiques pillent notre sécurité sociale. Cela fait des années que les prix des médicaments explosent. Et la ministre de la Santé publique Maggie De Block ? Elle se contente du rôle de spectatrice. Elle qualifie ces pratiques de scandaleuses mais elle ne fait absolument rien. »

Le PTB veut mettre fin à ce hold-up de notre sécurité sociale et a introduit une proposition de loi au Parlement fédéral pour instaurer des licences contraignantes.

Il y a quelques mois, des organisations comme Médecins du monde, Test-Achats et Kom op tegen Kanker ont également défendu les licences contraignantes comme mesure importante pour lutter contre les prix prohibitifs des médicaments. Le PTB espère donc que les autres partis politiques approuveront la proposition de loi du PTB aujourd'hui à la Commission.

Retrouvez ici la proposition de loi du PTB.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Gianmarco Mazzacavallo
    a commenté 2019-02-10 09:20:56 +0100
    Pourquoi ne pas remettre sur le tapis le plan Kiwi.
    Madame Deblock avait démonté cet argument en affirmant qu’en restant hors d’un plan Kiwi, nous étions certains de ne pas avoir de rupture d’approvisionnement en médicaments.
    Ce n’est pas le cas, j’ai deux exemples :
    1 – les micro aspirines pour les personnes qui ont des problèmes du système cardiaques ou circulatoire ont été en rupture ( les pharmaciens proposaient une alternative) fin de l’année 2018
    2 – Perso je prends des coversyl – rupture de stock depuis le début de cette année – Mon pharmacien me les a promis pour le 15 février ( sans garantie).
    A quoi cela sert-il , alors, de ne pas être dans un plan Kiwi ???

Nous avons besoin de votre soutien