Les gardiens de prison envoient un signal : « les promesses doivent être tenues »

La surpopulation reste un grand problème en prison alors qu’il manque de personnel. Cela rend la situation difficilement tenable et dangereuse. Et quelle est la réponse du gouvernement ? Imposer un service minimum et une réquisition des agents en cas de grève. Or, dans plusieurs prisons le nombre d’agents nécessaire pour répondre au service minimum est plus élevé que le nombre d’agents disponible pendant une journée de travail ordinaire. Le front commun syndical a annoncé une journée de grève nationale dans les prisons belges ce jeudi 12 décembre.

Le gouvernement wallon organise un sous-financement chronique des TEC

Le PTB trouve inacceptable le budget annoncé pour les TEC par le gouvernement wallon pour l’année 2020 et  lui demande de prendre ses responsabilités pour répondre aux besoins des TEC. Julien Liradelfo, député au Parlement Wallon, dénonce le « sous-financement chronique des TEC décidé consciemment par le gouvernement ».

Brochure • La pension minimum à 1500 euros net, c’est payable, c’est faisable

Pour un minimum de 1500 euros net ? À quelles conditions ? Comment y arriver ? Peut-on l’obtenir ? Pourquoi mettre la priorité sur la pension légale ? Kim De Witte, le spécialiste pensions du PTB, répond à ces questions dans notre nouvelle brochure. À consommer et diffuser sans modération.

Vincent Engel devient vice-président de la RTBF

Lors du premier Conseil d’administration de la RTBF, le PTB a proposé d’élire Vincent Engel (administrateur indépendant) comme vice-président. Un choix dans la droite ligne de ce ce que le PTB défend.

Chaine humaine pour le climat : faire payer les gros pollueurs pour une révolution climatique sociale

À moins d’un changement radical, nous allons tous devoir payer pour la pollution produite par quelques multinationales et pour la politique irresponsable des partis traditionnels. Alors que la COP25 vient de commencer, le mouvement pour le climat se mobilise une nouvelle fois ce dimanche 8 décembre pour former une chaîne humaine autour du Parlement fédéral.

Comment Big Pharma s’arrange pour payer moins d’1 % d’impôts (et quand même vendre ses médicaments à prix d’or)

« Un régime fiscal taillé sur mesure pour Big Pharma permet à des multinationales telles que Janssen Pharmaceutica et GlaxoSmithKline Biologicals (GSK) de payer moins d'1 % d'impôts dans notre pays, dénonce Sofie Merckx, députée fédérale du PTB. Pour ces seules deux entreprises, l'État a déjà perdu 487 millions d'euros. » C’est en effet ce que montre une étude menée par le parti de gauche. « L'industrie pharmaceutique bénéficie d'aides publiques à chaque étape de la recherche et du développement de médicaments. C'est une raison supplémentaire de mettre d'urgence un terme à ces prix exorbitants pour des médicaments. »

Feu d’artifice contre la politique du gouvernement flamand

Ce jeudi 5 décembre, des milliers de personnes ont manifesté à Bruxelles. Chauffeurs de bus, acteurs, infirmières, étudiantes, travailleurs sociaux, syndicalistes, artistes… Ensemble, ils ont lancé un signal fort d’opposition au gouvernement flamand de Jan Jambon.

AB InBev : le PTB demande la fin des abus de procédures juridiques dans les conflits sociaux

Mercredi 5 décembre au soir, les syndicats se sont résignés à lever les piquets de grève devant l’usine d’AB InBev, conformément à la décision judiciaire en ce sens, assortie d’amendes de 500 euros par heure en cas de non respect. « Nous exigeons que cesse ce recours unilatéral à la justice dans le cadre de conflits sociaux », a déclaré Damien Robert, président du PTB en province de Liège. « On voit clairement quel camp a choisi le tribunal. Ces travailleurs ont des revendications légitimes. Or non seulement ils ne sont pas écoutés, mais on les menace en plus d’amendes colossales. AB InBev utilise ces procédures juridiques pour contourner les revendications des syndicats. C’est de l’abus et cela doit cesser. »

Salaire minimum de 14 euros de l'heure : le PTB répond à la FEB

« Par notre proposition de loi, nous voulons amener du changement pour les 250 000 personnes qui, aujourd'hui, dans notre pays, travaillent et vivent dans la pauvreté. Il est donc particulièrement cynique que les organisations patronales rejettent immédiatement notre proposition en affirmant que celle-ci équivaudrait à du chômage organisé », écrivent les députés fédéraux PTB Nadia Moscufo et Steven De Vuyst. Ils estiment que la réaction de la FEB est une manière pour les patrons de « créer la peur » et réfutent les arguments avancés par ceux-ci.

Le PTB demande d’urgence des mesures contre la précarité énergétique

La Commission Énergie de la Chambre des Représentants discutera demain d’une proposition de résolution du PTB pour faire face au fait que de plus en plus de ménages ont difficile à payer leurs factures de gaz et d’électricité.