Service minimum dans les prisons : le PTB dénonce le passage en force de Koen Geens

Le PTB a interpellé le 16 janvier à la Chambre le ministre Koens Geens sur sa décision unilatérale de mettre fin à la médiation avec les syndicats concernant l’instauration du service minimum dans les prisons.

La mobilisation des étudiants et le souffle chaud du PTB obligent le gouvernement à abandonner les demandes de remboursement

« C’est une victoire pour tous les étudiants touchés par la mesure et pour tous ceux qui se sont mobilisés contre cette demande de remboursement injuste », se réjouit Anouk Vandevoorde, députée du PTB. Le PTB a toujours défendu l’annulation comme la seule solution possible. « Grâce à la lutte des étudiants et au souffle chaud du PTB, le gouvernement et la ministre Glatigny ont dû aussi le reconnaître et abandonner les demandes de remboursement qui touchaient ces étudiants précaires » explique la députée. 

Empreintes digitales : les autorités mettent vos données privées en danger

Le 14 janvier, le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem (CD&V) dévoilait fièrement la première carte d’identité électronique comprenant les empreintes digitales à Lokeren. Pendant la présentation, le bourgmestre de Lokeren a pourtant involontairement démontré ce que disent les opposants à cette nouveauté : nos données personnelles sont en danger.

Manifestation le 28 janvier : dans toutes les langues pour la Sécu et les 1500 euros nets

La FGTB appelle à une grande manifestation nationale le 28 janvier prochain pour la sécurité sociale. Le PTB soutient largement cet appel. Il s’agira d’un moment fort pour défendre la revendication d’une pension minimum de 1500 euros nets, et pour la défendre dans toutes les langues du pays.

Affaire Verlaeckt : le PTB demande le respect du droit de mener des actions et dépose une proposition de loi

Le PTB tient à témoigner sa solidarité au président de la FGTB Anvers, Bruno Verlaeckt, dont la condamnation en tant qu’organisateur d’une action syndicale a été confirmée par la Cour de cassation. Un arrêt qui a de quoi inquiéter ceux qui à l’avenir voudront encore mener des actions sociales. Le PTB réclame de toute urgence une modification de la législation et a déposé une proposition de loi en ce sens.

Un député visite la prison : « Je comprends la colère des gardiens »

« Qui sait vraiment ce qui se cache derrière les grands murs des prisons de Saint-Gilles, Forest ou Berkendael ? J’y suis allé en décembre dernier et j’aimerais partager avec vous ce que j’y ai appris. » Nabil Boukili, député fédéral du PTB, livre ses impressions après une visite de trois prisons du pays.

Le VOKA, Magnette et le danger de scission de la sécurité sociale

Le grand patronat en Flandre est à l’offensive. Afin de pousser son agenda antisocial, il met sur la table de nouvelles exigences de scission de la sécurité sociale. En face, Paul Magnette semble prêt à entrer dans ce jeu. L’enjeu pour la gauche est plutôt de construire un grand mouvement de résistance capable de repartir à l’offensive. Et, pour cela, l’unité des travailleurs et de la sécurité sociale est cruciale.

Ce 9 janvier, après 6 jours de travail, un CEO aura gagné autant qu’un travailleur en un an

S’inspirant d’initiatives étrangères, le PTB calcule depuis quelques années cette journée spéciale où les CEO des entreprises du BEL20 auront gagné autant qu’un salarié moyen en une année. Il s’agit cette année du 9 janvier, soit après six jours de travail. Cela en dit long sur les inégalités salariales dans notre pays. Le PTB veut que chaque entreprise rende public l’écart salarial existant en son sein, comme cela se fait aux Pays-Bas.

Y aura-t-il plus de transparence sur les accords secrets avec l'industrie pharmaceutiques, oui ou non ? Le PTB met en garde contre le lobby du secteur pharmaceutique

Le PTB dénonce le détricotage de la proposition de loi du sp.a et de la N-VA, visant à permettre au parlement d'avoir une vue sur les accords secrets conclus avec l'industrie pharmaceutique. Cette proposition de loi risque en effet d'être vidée de toute substance, et de ne plus remplir l'objectif de départ, qui est d’accorder au parlement un regard sur les accords en cours et à venir. Le parti de gauche réclame une transparence totale.

« Le cadeau de Noël du gouvernement ? Il abandonne à leur sort les 400 000 familles en situation de précarité énergétique. »

Ce mercredi 8 janvier, la Chambre discutera d'une résolution du PTB visant à lutter contre la précarité énergétique. « Elle porte sur le financement du Fonds Gaz et Électricité, qui aide les familles en situation de précarité à payer leur facture d'énergie, explique le député PTB Thierry Warmoes. En fait, le vote aurait déjà dû avoir lieu avant le congé, mais les autres partis freinaient. Résultat : la ministre Marie-Christine Marghem et le MR ont pu faire un sale coup. »