.

« Le ministre wallon du Logement, Christophe Collignon (PS), dit y réfléchir depuis le mois de juin, mais rien n’a été fait. Alors que l’indexation prévue pour les loyers de baux conclus en septembre s’élève à presque 10 %. Cela s’ajoute à des factures d'énergie qui ont doublé depuis l’année passée. C'est à ça que doivent faire face les ménages wallons. Nous avons déposé une proposition de décret visant à limiter le plus vite possible l’indexation des loyers à 2 %. Elle sera proposée au vote demain en commission », explique Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon.  

L'inflation atteint des taux records qui peuvent considérablement impacter les loyers des habitants de notre Région. « Pour un loyer moyen de 750 euros par mois en 2021, l'indexation possible représenterait une hausse de 67,5 euros par mois, soit 810 euros par an, c'est énorme, explique le député PTB. Il faut ajouter à ça les charges qui ont explosé vu l'augmentation du coût du gaz et de l'électricité. »

Des sommes importantes, avec des conséquences réelles sur la vie des ménages. « Avec ces hausses, on voit vraiment augmenter le nombre de gens qui n’arrivent plus à assumer leurs coûts locatifs. Le ministre du Logement Christophe Collignon dit qu'il y réfléchit depuis nos interpellations du mois de juin mais rien n’a encore été fait. C’est maintenant qu’il faut limiter la casse. C’est pourquoi nous demanderons un vote demain sur notre décret. Nous demandons que l’indexation des loyers soit limitée à 2 % en Wallonie. »

« Freiner l’augmentation des loyers est tout à fait possible, s’il y a la volonté politique qui va avec : en 2015, tous les partis avaient voté pour le saut d’index des loyers, décret alors proposé par Paul Furlan (PS). La situation exceptionnelle que nous connaissons aujourd’hui nous invite à prendre toutes les mesures possibles pour soutenir les gens », ajoute le chef de groupe PTB.

Grille des loyers

« À moyen terme, c'est d’un véritable encadrement contraignant des loyers dont nous avons besoin pour garantir l'accès aux logements, continue Germain Mugemangango. D'autres villes et pays ont déjà mis des systèmes similaires en place avec des résultats encourageants. C'est également demandé par les associations de terrains comme le Rassemblement wallon pour le droit à l’habitat. Nous avons déjà déposé une proposition de décret en ce sens. PS et Ecolo ont dit être pour cet encadrement dans leur programme, il ne reste plus qu'à passer aux actes. »