Photo DR.

Lors du premier Conseil d’administration de la RTBF, le PTB a proposé d’élire Vincent Engel (administrateur indépendant) comme vice-président. Un choix dans la droite ligne de ce ce que le PTB défend.

Fort de sa victoire électorale en mai dernier, le PTB a obtenu deux postes au Conseil d’administration de la RTBF. Plutôt que de nommer deux administrateurs membres du PTB, le parti de gauche a décidé laisser un des sièges qui lui revenait à Vincent Engel, écrivain et professeur de littérature à l’Université Catholique de Louvain. Dès le début, il a été clairement rappelé que Vincent Engel siégerait comme indépendant.

Une personnalité du monde culturel engagée dans le débat citoyen ne peut que renforcer le service public. C’est dans cette logique que le PTB a également cédé le poste de Vice-président auquel il avait droit à Vincent Engel. Cela n’a pas été du goût du MR.

Plutôt que de saluer l’arrivée d’une personnalité issue de la société civile, le MR a attaqué le PTB et la nomination de Vincent Engel. Le nouveau président du MR voulait imposer Joëlle Milquet à la place de ce dernier. Continuer les petits arrangements entre partis traditionnels fait visiblement partie des choix du nouveau président du MR.

Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB réagit : « Ce qui dérange surtout le MR, c’est que Vincent Engel (tout comme le PTB) défend les usagers, les travailleurs et le financement du service audiovisuel public. Un choix à l’opposé de celui du MR. »

Et, lorsqu’on accuse le PTB d’être un danger pour la liberté d’expression, le porte-parole du parti de gauche réplique : « Ce n’est pas Vincent Engel ni le PTB, mais bien Richard Miller, le représentant du MR au Conseil d'administration de la RTBF, qui a récemment attaqué l’indépendance des journalistes de la RTBF et critiqué leur travail. »

Ce qui est un danger pour la démocratie, c’est plutôt d’empêcher l'élection d'un vice-président nommé sur le quota PTB (qui a gagné les élections ) pour imposer Joëlle Milquet, représentante d'un parti (cdH) qui les a perdues.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Jean pierre Royer
    a commenté 2019-12-09 20:30:51 +0100
    D’autant que le CdH reste un parti vénal .il veut ,malgré son inefficacité, être à tous les niveaux allant jusqu’à se prostituer pour obtenir un “poste” Quant au choix de MILQUET , on oublie vite les frasques de son fils ( viol ) certes il n’y a pas de poursuites vu 1 – l’âge du fils et 2 – la Milquet était a l’époque Ministre de la Communauté française, cela faisait mauvais genre.

Nous avons besoin de votre soutien