Victoire importante pour les travailleurs : un pas de plus vers la reconnaissance du Covid-19 en tant que maladie professionnelle

Sofie Merckx. (Photo Solidaire, Stefaan Van Parys)

Mercredi 13 mai, le Comité de direction de l'Agence fédérale des risques professionnels (Fedris) a remis un avis favorable au sujet de l'extension de la reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle. « Grâce à la pression sociale des organisations de travailleurs et à l'action politique du PTB à la Chambre le dossier avance », se réjouit Sofie Merckx, médecin et députée PTB.

« C'est un premier pas important pour des milliers de travailleurs qui font tourner le pays depuis des semaines, et prennent ainsi d'énormes risques pour leur santé. » Elle invite la ministre de la Santé, Maggie De Block, à prendre les mesures nécessaires dans les plus brefs délais.

La proposition de loi du PTB est actuellement en débat au sein de la commission des Affaires sociales de la Chambre. Ce mercredi 13 mai, les représentants des organisations de travailleurs et patronales ont remis un avis favorable pour étendre la reconnaissance du Covid-19 - déjà possible aujourd'hui dans le secteur de la santé - aux travailleurs des secteurs clés et des services essentiels. « C'est une première concession importante de la part des organisations patronales, qui étaient particulièrement réticentes à accorder cette reconnaissance il y a quelques semaines », réagit Sofie Merckx.

Le parti de gauche entend bien désormais maintenir la pression pour étendre encore cette reconnaissance. « Il s’agit tout d’abord de prolonger la période de couverture actuellement prévue dans l’avis consultatif, explique Sofie Merckx. Même après le 17 mai, le risque pour les travailleurs d'être contaminés sur leur lieu de travail restera élevé. Dans les entreprises où les mesures de distanciation sociale ne peuvent être respectées, les travailleurs infectés devraient encore pouvoir demander la reconnaissance de leur état en tant que maladie professionnelle après la semaine prochaine. »

Enfin, le PTB demande que la reconnaissance du comme maladie professionnelle s’applique à tous les secteurs et pas seulement aux secteurs dits essentiels. « Tous les salariés infectés sur leur lieu de travail, dans quelque secteur que ce soit, ont droit à la reconnaissance de leur maladie en tant que maladie professionnelle », conclut Sofie Merckx.

Plus d'infos :

  • Le PTB a déposé le 15 mars une proposition de loi visant à étendre la reconnaissance du Covid-19 en tant que maladie professionnelle à tous les secteurs où le personnel doit continuer à travailler pendant l'épidémie et, de ce fait, avoir des contacts physiques avec des collègues ou des tiers.

  • Cette proposition de loi est actuellement débattue au sein de la commission des Affaires sociales.

  • Pour les travailleurs concernés, la reconnaissance en tant que maladie professionnelle fait une grande différence. Cela leur donne le droit au remboursement de 100 % de leurs frais médicaux et d'hospitalisation. Actuellement, les travailleurs malades doivent assumer eux-mêmes les frais non couverts par l'assurance maladie. Et cela peut vite grimper. La reconnaissance comme maladie professionnelle signifie également que les salariés perçoivent 90 % de leur dernier salaire, ce qui constitue un fameux ballon d’oxygène. Sous l'assurance maladie ordinaire, on retombe à 65 % de son salaire au bout d’un mois seulement, et seulement 40 % dans le cas des cohabitants.


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • nicolas lefevre
    a commenté 2020-05-16 04:00:02 +0200
    Bin oui comme ça c’est les petit patron et entreprise qui payeront et pas l’état……vous serez coupable de milliers de faillites et du chômage de masse…..bravo l’opposition programmée……. vous êtes minable…
    Vous êtes des manipulateur de masse
  • Danielle Seys
    a commenté 2020-05-15 07:41:51 +0200
    Encore faut il qu Ecolo vote pour et pas l abstention!!!!

Suivez le PTB