Vaccins Covid : le PTB demande qu’à l’instar des États-Unis, la Belgique soutienne la levée des brevets

Photo Solidaire, Sofia Touhami.

Le gouvernement américain a décidé d'appuyer la suspension des brevets sur les vaccins contre le Covid-19. Le PTB revendique depuis un an cette levée des brevets et se réjouit de cette décision. Ce jeudi 6 mai, la députée PTB Sofie Merckx redemandera au gouvernement belge de soutenir cette proposition : « Cette décision est une énorme victoire pour la mobilisation populaire, aux États-Unis et dans le monde. La Belgique et l'Union européenne doivent maintenant aussi changer leur position. Notre résolution pour la levée des brevets est à l’ordre du jour de la Chambre. Nous demanderons un vote sur l’urgence. »

« La décision du gouvernement américain est importante, souligne Sofie Merckx. C'est essentiel pour pouvoir répondre à la demande de vaccins, non seulement chez nous, mais aussi dans le reste du monde. » La semaine passée, à la Chambre, les partis de la Vivaldi (PS, Ecolo, MR, Open Vld, Vooruit, Groen, CD&V) ont refusé de soutenir la proposition du PTB allant dans le même sens. Sofie Merckx demandera un nouveau débat ce jeudi afin d’obliger le gouvernement belge à se positionner en faveur de la levée des brevets. 

Pour le PTB, la Belgique et l’Union européenne doivent cesser de bloquer la levée des brevets à l’Organisation mondiale du Commerce. Selon Marc Botenga, député européen du PTB, la décision américaine constitue un véritable désaveu pour la Commission européenne : « La Commission européenne reste sourde et muette face aux besoins de la santé mondiale. Nous devons tout faire pour éviter que des situations comme celles qu’on voit au Brésil ou en Inde se reproduisent. Par la levée des brevets, le vaccin sera plus rapidement accessible partout dans le monde. La santé des peuples doit passer avant le profit de Big Pharma. »

Le parti de gauche souligne toutefois qu’une levée complète des brevets doit être accompagnée par un véritable transfert de technologie et savoir-faire, afin de permettre à de nombreuses entreprises de produire les vaccins. L’Organisation mondiale de la santé propose deux plateformes pour y procéder. « Pour l'instant, la participation à ces programmes se fait sur base volontaire pour l'industrie pharmaceutique. Résultat ? Cela reste des coquilles vides,» déplore cependant Botenga, qui veut rendre obligatoire le partage des technologies via ces plateformes. 

En février, plusieurs militants du PTB et de Médecine pour le peuple ont manifesté devant les bureaux du géant pharmaceutique Pfizer pour exiger la levée des brevets sur le vaccin. Le parti porte aussi, avec plus de 200 organisations, une Initiative citoyenne européenne, lancée par des citoyens, ONG et syndicats de nombreux pays pour obliger la Commission européenne à agir.

Suivez le PTB