1 500 emplois en moins avec la faillite de Swissport. 1 000 emplois en moins à Brussels Airlines. C'est la colère parmi les travailleurs de l'aéroport. Contre la Première ministre Sophie Wilmès qui laisse faire. Contre le grand patron de l'aéroport national, le N-VA Marc Descheemaecker. Sauvons les emplois, c'est notre aéroport.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Rédaction en ligne
    a publié cette page dans Actualités 2020-06-23 10:46:15 +0200

Nous avons besoin de votre soutien