Des collaborateurs pour anciens ministres payés par les finances publiques ? Supprimons ce privilège

Germain Mugemangango, député PTB au Parlement wallon. (Photo : PTB)

Les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles doivent, à terme, supprimer la possibilité accordée aux anciens ministres de garder des collaborateurs payés par les finances publiques. Le Parlement bruxellois vient de voter une réduction importante de ce privilège. Les autres parlements doivent embrayer et aller jusqu’au bout en supprimant, à terme, ce privilège.

En 2020, 1 million d’euros en Région wallonne et 677 000 euros en Fédération Wallonie-Bruxelles ont été consacrés à la rémunération des collaborateurs des anciens ministres. « Qu’est-ce qui peut justifier qu’ils gardent des collaborateurs aux dépens des finances publiques ?, se demande Alice Bernard, cheffe de file PTB au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il serait tout à fait logique que ce privilège disparaisse avec la fonction. Le parlement régional bruxellois vient d'ailleurs d'adopter une résolution qui va dans ce sens. Et nous déposons nous-mêmes des textes allant dans cette direction pour les autres parlements. »

« On s’étonne que le citoyen soit dégoûté par la politique, ajoute Germain Mugemangano, chef de file PTB au Parlement wallon, quand il constate l’existence de tels privilèges, à côté du salaire mirobolant des ministres et autres avantages de la fonction, alors que lui-même doit se serrer la ceinture. Ce privilège doit disparaître. »
« En février 2021, nous avions déjà demandé à Elio Di Rupo (PS), ministre-président du Gouvernement wallon (PS-MR-Ecolo), de mettre fin à ce système, poursuit le député de gauche. On nous a traités de “populistes”. Aujourd’hui, nous constatons que le Parlement bruxellois vient de voter une réduction importante de ce privilège. Pourquoi ce qui est possible à Bruxelles ne le serait pas en Wallonie ou à la communauté française ? »

Germain Mugemangango conclut : « Pour nous, les Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles doivent supprimer cette possibilité pour les anciens ministres de garder des collaborateurs payés par de l’argent public. Après la résolution déjà déposée à la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous allons donc déposer une résolution au Parlement wallon qui ira dans ce sens. »

Suivez le PTB