Les masques que le gouvernement avait promis ne sont pas encore là, mais on sait déjà qu’ils ne répondent pas aux normes de qualité. « Un travailleur qui ferait une telle faute serait immédiatement renvoyé », dénonce Sofie Merckx, médecin et députée PTB.