Selon les chiffres de l’inspection sociale, 9 entreprises sur 10 en infraction ont reçu un courrier d’avertissement. (Photo Shutterstock)

Depuis le début de la pandémie, des contrôles sont réalisés dans les entreprises afin de s'assurer du respect des directives sanitaires. Selon les chiffres demandés par le PTB à la ministre du Travail sortante, Mme Muylle, les règles ne sont apparemment toujours pas suivies correctement. En juillet et août, les mesures corona n’étaient pas correctement appliquées dans 6 des entreprises inspectées sur 10. Pour le PTB, le nombre important d'infractions constatées est préoccupant.

« Nous sommes choqués, réagit la députée fédérale Nadia Moscufo (PTB). On sait depuis longtemps à quel point cette pandémie est grave. Pendant les mois d'été, les entreprises disposaient d'une checklist et d'un guide reprenant des recommandations. Des dizaines d'accords sectoriels ont été conclus pour prévenir les contaminations sur le lieu de travail. Selon Pieter Timmermans, le patron de la FEB, le lieu de travail est ‘l'endroit le plus sûr du monde’. Les faits disent manifestement tout autre chose ».

Nadia Moscufo souligne l'importance du lieu de travail dans la lutte contre le virus. « Là où l’on travaille, on se rencontre aussi. Des personnes viennent de partout pour travailler ensemble, au même endroit, pendant des heures. On ne peut pas toujours éviter les contacts étroits. Dans un tel contexte, il faut s'attaquer à toutes les sources de contamination. Si le non-respect de la distance d’un mètre et demi est évidemment un problème central, d'autres infractions sont tout aussi importantes. Ainsi, dans certains cas, tous les travailleurs d’une entreprise utilisent la même serviette en tissu pour s'essuyer les mains. Ailleurs, les tables du réfectoire ne sont pas désinfectées, et ce, dans une entreprise qui compte des centaines de travailleurs. Ce sont des risques qu'il faut éviter à tout prix ». Le PTB pointe du doigt le fait que, dans notre pays, il n'y a pas de chiffres officiels sur les lieux où se créent les clusters. De tels chiffres sont pourtant disponibles dans nos pays voisins. Pour le PTB, le lieu de travail peut effectivement être une source importante de contamination, à plus forte raison si les règles ne sont pas respectées.

Vu l’augmentation conséquente du nombre de nouvelles infections et d’hospitalisations, le débat sur le contrôle et le respect des règles est d’une actualité criante. Selon les chiffres de l’inspection sociale, 9 entreprises sur 10 en infraction ont reçu un courrier d’avertissement. C’est tout. Le PTB juge que cela ne suffit pas. On ne peut pas continuer à badiner avec ce virus. La santé des travailleurs est une priorité absolue. « Comment se peut-il que des entreprises qui enfreignent les règles se voient adresser un simple avertissement, tandis que, à Courtrai, cinq étudiants qui mangeaient un sandwich ont reçu une amende de 1 250 euros ? Ce n'est pas sérieux », dénonce Nadia Moscufo.

Pour le PTB, la sécurité au travail doit être prise plus au sérieux. Le parti réclame des règles corona contraignantes, un renforcement de l'inspection sociale avec davantage de sanctions, mais aussi un rôle plus central réservé aux comités pour la prévention et la protection au travail.

« Il y a deux axes prioritaires, affirme Nadia Moscufo. Le premier est le respect de l'hygiène. Si nécessaire, il faut adapter l'organisation même du travail. Par ailleurs, il faut une gestion drastique des contaminations sur le lieu de travail. Lorsqu'un travailleur présente des symptômes ou qu'une infection se produit, chaque heure compte. En cas de contamination, on perd souvent trop de temps et chaque membre du personnel est renvoyé chez lui sans que des mesures soient prises au niveau de l'entreprise. »


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Eric Legierski
    a commenté 2020-10-31 13:23:09 +0100
    Beaucoup de société ne respecte pas les les mesures de sécurité à tout niveau et non pas que pour le virus et lors d un controle de la médecine du travail les patrons sont prévenu à l avance sans conté les avenant au contrat de travaille qui vous empêche de vous plaindre .Bien à vous
  • Rédaction en ligne
    a publié cette page dans Actualités 2020-10-28 10:00:41 +0100

Suivez le PTB