Scandale Orpea : Notre proposition de numéro gratuit pour déposer plainte et protéger les résidents en maison de repos balayée par la majorité wallonne

Photo Shutterstock

Ce mardi 19 avril en commission de l’Emploi, de la Santé et de l’Action sociale du Parlement de Wallonie, le PTB a proposé un décret afin de créer un numéro simple, gratuit et accessible pour déposer plus facilement une plainte pour maltraitance en maison de repos et maison de repos et de soins. Cette proposition fait suite au scandale Orpea qui a secoué la France et la Belgique en janvier dernier. Cette proposition a été refusée par les partis de la majorité wallonne PS-MR-Ecolo.

« Nous sommes venu faire cette proposition dans une optique constructive et nous attendions sincèrement un soutien de la part de la majorité, explique le chef de groupe PTB au Parlement wallon, Germain Mugemangango. Mais ça ne s’est pas passé comme prévu : entre le fait qu’ils estiment que c’est trop tôt pour faire une telle proposition et des questionnements techniques, la majorité n’a apporté aucun contre-argument de fond. Nous nous sommes dit ouverts à toute proposition visant à améliorer notre texte. Notre but c’est que le scandale Orpea ne puisse plus jamais se reproduire et cette proposition est un premier pas vers cet objectif. »

Le scandale Orpea à éclaté en janvier. « Nous sommes quatre mois plus tard et rien n’a bougé, déplore le député de gauche. Nous n’avons toujours reçu aucun rapport concernant les inspections prévues au sein des maisons de repos Orpea, ni la moindre proposition de la majorité pour faire évoluer la situation. C’est le statu-quo complet. C’est très dommage car il y a urgence. »

« Nous sommes ouverts pour améliorer notre proposition et nous allons peaufiner les détails logistiques et techniques de la proposition afin qu’elle soit applicable le plus vite possible si par chance, la majorité changeait son vote, insiste Germain Mugemangango. Actuellement, ils ont donc voté contre sans amener d’arguments valables sur le fond. »