Photo : Raf Degeest

Le blocus illégal contre Cuba viole le droit au libre développement du peuple cubain depuis plus de 60 ans. La Coordination pour la levée du blocus contre Cuba était en action avec « Salsa contre le blocus » devant la gare centrale de Bruxelles ce 25 octobre.

Toute une génération de Cubains a grandi avec le blocus américain. De nombreuses personnes en Belgique pensent que ce blocus aurai été déjà été levé par Obama. C’est tout simplement faux. Sous le gouvernement Trump, le blocus a même été encore renforcé. Trump a imposé de nombreuses sanctions supplémentaires pour étrangler la population cubaine et pour parvenir à un « changement de régime ». Il a même activé une partie importante des lois sur blocus qui n’étaient jamais rentrées en vigueur auparavant, car elles impliquaient des pays tiers et que les États-Unis ne voulaient pas mettre en danger leurs relations avec ces pays. Ce n'est plus vraiment le problème de Trump. Par des menaces et de lourdes amendes, les États-Unis font plus que jamais pression sur les entreprises internationales - principalement européennes - pour qu'elles ne soient plus en relations commerciales avec Cuba.

Les médias occidentaux n'en parlent pas, mais Cuba connaît une crise énergétique depuis plusieurs semaines, avec un impact majeur sur la population et sur son économie. Il y a une pénurie aiguë de carburants pour les transports, mais aussi pour l'approvisionnement alimentaire et le commerce. Cette crise est une conséquence directe des sanctions supplémentaires imposées par les États-Unis à l'île des Caraïbes et à son principal allié, le Venezuela. Les compagnies maritimes internationales craignent les sanctions américaines et ne veulent plus expédier de pétrole vénézuélien à Cuba.
La Coordination belge pour la levée du blocus, que le PTB soutient, veut alerter l’opinion publique sur la situation à Cuba. Les 6 et 7 novembre, l'Assemblée générale des Nations Unies se prononcera, pour la 28ème fois, sur une résolution demandant aux États-Unis de mettre fin immédiatement au blocus contre Cuba.

Assemblée générale de l'ONU : 189 voix contre le blocus, 2 pour

L'année dernière, 189 pays ont voté en faveur de cette résolution et seulement 2 pays s’y sont opposés : les États-Unis et Israël. Il y a donc un large soutien pour lever le blocus une fois pour toutes. L'Union européenne, par l'intermédiaire de l'ancienne Haute Représentante Federica Mogherini, a qualifié à plusieurs reprises le blocus d'illégal et de violation du commerce international.

Dans notre pays également, la levée du blocus américain contre Cuba bénéficie d'un fort soutien. Plus de 40 organisations de la société civile soutiennent les efforts de la Coordination pour la levée du blocus et travaillent à diffuser des informations précises sur ce blocus. Par ailleurs, plus de 4 600 personnes ont signé la pétition contre le blocus.

La Coordination pour la levée du blocus a organisé une flashmob salsa avec la communauté cubaine en Belgique. La salsa contre le blocus : pour faire comprendre que les belles paroles ne suffisent pas.

Le PTB soutient également cet appel et appelle le gouvernement belge à prendre des mesures concrètes pour mettre un terme au blocus afin que le droit au développement de Cuba soit garanti.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Michel De Both
    a suivi cette page 2019-11-08 18:53:09 +0100

Nous avons besoin de votre soutien