Les sinistrés et leurs familles ont le droit de savoir ce qui s'est passé.

Le PTB s'inquiète des propos d’Elio Di Rupo qui s’oppose à une commission d’enquête pour faire la lumière sur ce qui s’est passé dans le cadre des terribles inondations qui ont frappé la Wallonie.

Alice Bernard, députée régionale wallonne, réagit : « L'argument du manque de "compétences techniques" des députés ne tient pas du tout la route. C’est justement le principe d’une commission d’enquête d’entendre différents experts pour faire publiquement toute la lumière sur des évènements graves qui se sont passés, de mettre à jour des éventuels dysfonctionnements et de formuler des recommandations. Pourquoi Di Rupo s’oppose-t’il à cela ? Faut-il lui rappeler qu’il y a 42 morts et au moins 15.000 familles à reloger ? Vu l’ampleur du drame qui a touché notre région, je n’ose pas imaginer qu’on refuse de faire ce travail au niveau du parlement. D’autant que jusqu’ici les réponses du gouvernement wallon, notamment sur la gestion des barrages, sont totalement insatisfaisantes »

Le PTB demande au contraire la mise en place d’une commission d’enquête afin que toute la lumière soit faite sur les évènements et les éventuels dysfonctionnements. « C’est essentiel pour que ça ne se reproduise plus, mais aussi parce que tous les sinistrés et leurs familles ont le droit de savoir » conclut Alice Bernard.