« Comment se peut-il que, dans notre pays, il soit encore possible pour un riche d’acheter son procès ? », demande Raoul Hedebouw (PTB) au Parlement. « Ça porte un nom : la justice de classe. » Dominique Leroy, ex-CEO de Proximus, ou encore la richissime famille derrière l’empire du textile Beaulieu, échappent à leur procès en payant. Pour le député fédéral PTB, cela ne passe pas.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Suivez le PTB