Photo Bezet La Monnaie occupée.

« On ne peut pas vivre sans culture et sans lien social. La réouverture des lieux culturels avec un cadre clair donnera des perspectives à la population », déclare Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.

Depuis fin mars, des collectifs occupent les théâtres et l’espace public, car ils n’acceptent pas que la culture soit en permanence oubliée des gouvernements. Le PTB soutient cette résistance et demande que chaque niveau de pouvoir libère les moyens nécessaires pour rouvrir les salles en toute sécurité dès le 8 mai. Cet après-midi, la députée PTB Amandine Pavet interpellera dans ce sens la ministre de la Culture Bénédicte Linard au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

« Les gens ont besoin de culture. Il est incompréhensible qu’on puisse s’entasser dans un train ou au travail, mais pas s'asseoir dans une salle de spectacle qui respecte les protocoles », poursuit Raoul Hedebouw. Selon le député de gauche, il est possible de reprendre les activités culturelles : « On voit que la population a de plus en plus de mal, notamment les jeunes. La réouverture permettrait de renouer des liens sociaux en toute sécurité. Les événements extérieurs de 200 personnes et intérieurs de 100 personnes qui respectent les protocoles doivent être rendus possibles dès le mois de mai, comme le demandent plusieurs fédérations du secteur. »

« Le secteur agit de façon responsable : il propose des plans afin de s’adapter aux réalités sanitaires, pointe Amandine Pavet. Pour le PTB, les lieux culturels doivent pouvoir être testés et soutenus financièrement pour devenir “covid safe”, comme le proposaient récemment trois experts dans une carte blanche. Il est incompréhensible que le Codeco exclue systématiquement de ses plans de déconfinement la culture, alors qu’elle est essentielle pour les gens. » Et de s’interroger : « Tous les partis disent qu’ils le regrettent, mais qui prend ces décisions ? »

La députée ajoute qu’il ne peut pas être question que les annonces concernant les événements tests soient utilisées pour reporter encore les premières phases de réouverture.

Le PTB déplore également qu’aucune nouvelle mesure de soutien pour la culture ne soit annoncée. « La ministre de la Culture en Fédération Wallonie-Bruxelles n’a plus annoncé de nouvelles aides depuis décembre 2020. La Région wallonne reste la seule à n’avoir accordé aucune aide directe à ses travailleurs de la culture. Au niveau Fédéral, l’extension du statut d’artiste devrait bientôt prendre fin. Dans l’attente d’une reprise complète, qui ne se fera pas en un jour, les gouvernements doivent d’urgence prendre de nouvelles mesures pour soutenir les lieux et les travailleurs de la culture », conclut Amandine Pavet.

Suivez le PTB