.

Ce jeudi 13 janvier, le PTB soumettra au vote du Parlement fédéral sa proposition de réduction de la TVA sur le gaz et l'électricité de 21 à 6 %.

« Avec une réduction de la TVA, le gouvernement peut immédiatement donner aux familles le répit financier dont elles ont besoin, explique Raoul Hedebouw, président du PTB et député fédéral. Il y a urgence. Les factures d'énergie continuent de grimper en flèche ; rien ne semble pouvoir les arrêter. Le gouvernement ne peut plus rester les bras croisés alors que des centaines de milliers de familles luttent pour garder la tête hors de l'eau ».

Les députés à la Chambre voteront demain en séance plénière un projet de loi intitulé « dispositions fiscales diverses », présenté par le ministre des Finances Vincent Van Peteghem. Le PTB soumettra alors un amendement visant à réduire la TVA sur l'énergie à 6 %. « Nous espérons que cette proposition trouvera une majorité demain. L'urgence n'a jamais été aussi grande, il est plus que temps d'agir pour donner une perspective aux familles », déclare Raoul Hedebouw.

Derrières les courbes et les chiffres se cachent des gens qui ne parviennent plus à finir le mois à cause des factures. Pour certains, la hausse des prix de l’énergie pourrait dépasser les 3 000 euros par an. « Hier, j'ai reçu littéralement des centaines de messages de personnes qui sont très inquiètes, poursuit Raoul Hedebouw. Une famille qui voit sa provision mensuelle passer de 160 euros à 420 euros du jour au lendemain. Une mère célibataire qui doit payer 578 euros par mois au lieu de 131 euros. Qui peut se permettre ça ? »

La pression exercée sur le gouvernement pour qu'il prenne des mesures augmente fortement. « Le silence assourdissant et l'inaction du gouvernement au milieu d'une crise énergétique sans précédent sont particulièrement choquants, dénonce Raoul Hedebouw. Est-ce qu’ils se rendent compte, à la rue de la Loi, qu'avec de tels prix de l'énergie, ils poussent des centaines de milliers de familles dans la pauvreté ? »

Le parti de gauche a déjà recueilli près de 300 000 signatures avec sa proposition de réduire la TVA (www.6pourcent.be). « Une réduction de la TVA devrait aller de soi. Qui ose encore justifier que nous devons payer le tarif de luxe extrêmement cher de 21 % sur un bien de première nécessité comme l'énergie ? », conclut Raoul Hedebouw.