Julien Liradelfo, en tête de cortège, à la marche pour la gratuité de l'électricité pour les sinistrés organisée par le PTB. (Photo Solidaire)

Cet après-midi, le député wallon PTB Julien Liradelfo a demandé que des victimes des inondations puissent être auditionnées au Parlement wallon. Cette requête s’inscrit dans le cadre de la proposition du parti de gauche de rendre l’électricité gratuite pour les sinistrés durant les trois mois d’hiver. La réponse de la majorité PS, Ecolo et MR laisse pantois : « Les sinistrés n’ont rien à apporter aux travaux parlementaires. »

« Dans quel monde nos responsables politiques vivent-ils pour dire une chose pareille ?, s’interroge Julien Liradelfo. Six mois après les inondations, aucun sinistré n’a pu venir s’exprimer au Parlement wallon. C’est incompréhensible. »

Le débat a eu lieu alors que le PTB demandait des auditions dans le cadre de sa proposition de rendre l’électricité gratuite pour les sinistrés pendant les trois mois d’hiver. « Je peux comprendre que la majorité ne soit pas d’accord avec notre proposition mais, justement, entendons alors les sinistrés pour savoir ce dont ils ont besoin », poursuit le député wallon.

Le parti de gauche a soutenu la prime unique de 550 euros du gouvernement, mais la juge insuffisante : « Nous parlons de familles pour qui la facture d’électricité peut dépasser les 1 000 euros par mois à cause des travaux, du séchage, de l’assainissement et du chauffage des maisons, explique Julien Liradelfo. La prime ne résout pas le problème. Or, la majorité refuse justement que des sinistrés puissent venir expliquer comment la Région pourrait résoudre le problème, et leur faire comprendre qu’il y a encore du travail. »

Le PTB ne compte pas s’arrêter là : « Nous allons continuer à nous battre pour faire entrer la voix des sinistrés dans ce Parlement et confronter les parlementaires de la majorité à la réalité de terrain, conclut le député de gauche. Les sinistrés se sentent abandonnés par les pouvoirs publics. Ce n’est pas en refusant de laisser s’exprimer les victimes des inondations qu’on va résoudre quoique ce soit. »