Luc Partoune (PS), directeur de l'aéroport de Liège, est accusé de faits de corruption, d'emplois fictifs et de marchés publics truqués. Pendant qu'il se remplit les poches, des centaines de travailleurs du même aéroport craignent de perdre leur emploi.
L'affaire est grave ! Malgré un audit qui l'impliquait déjà en 2009, il a pu se maintenir à son poste via une transaction pénale et le soutien des partis traditionnels. Honte à cette fausse gauche qui mange du caviar sur le dos des travailleurs. Avoir un mandat dans une initiative industrielle publique, cela devrait être pour servir, pas pour se servir. Toute la transparence doit être faite. Il est vraiment temps d'avoir des entreprises publiques réellement démocratiques.

Suivez le PTB