Nous payons 133 euros de plus pour l’électricité que dans nos pays voisins : signez la pétition pour baisser la TVA

Photo Epictura.

Un ménage belge dépense bien plus pour l’électricité que dans nos pays voisins. C'est ce que révèle une nouvelle étude du PTB, qui lance aussi une pétition pour baisser de la TVA sur l’électricité de 21 % à 6 %. Une mesure urgente, surtout quand on sait qu’avec la crise actuelle, les experts parlent d’une augmentation supplémentaire jusqu'à 150 euros.

Par rapport aux pays voisins, la Belgique a l'approvisionnement en énergie le moins bon, avec des risques de black out cet hiver, et l'électricité la plus chère. En effet, le service d'études du PTB a comparé les prix de l'énergie en Belgique avec la moyenne de nos quatre principaux voisins (Allemagne, France, Pays-Bas et Royaume-Uni) entre janvier 2013 et août 2018. (Cliquez ici pour télécharger l'étude complète)

Lors de l'entrée au pouvoir du gouvernement fédéral en 2014, un ménage belge payait son électricité 46 euros moins cher que la moyenne des pays voisins. Aujourd'hui, c’est 133 euros plus cher.

Ce n'est pas aux consommateurs de payer les erreurs du gouvernement et d'Electrabel

« Les résultats sont interpellants, commente Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB. Alors qu'aux premiers jours du gouvernement Michel, un ménage belge moyen, avec une consommation annuelle de 3500 kwh, paie moins que dans les pays voisins, ce même ménage paie aujourd'hui près d'un cinquième en plus, soit 133 euros de plus. Au total, au cours des quatre dernières années, un ménage belge a payé 433 euros de trop, en comparaison avec les pays voisins. »

L'écart de prix de l'électricité est provoqué par plusieurs facteurs, et notamment la TVA. Elle est à 21 % sur l’électricité chez nous, contre 19 % en Allemagne et 5 % en Grande-Bretagne. En France, on applique un tarif de TVA réduit pour la partie abonnement de la facture d'énergie, ce qui fait que le taux de TVA réel descend à 17 %. « Ce n'est pas un hasard si les prix dans notre pays n'ont été inférieurs à ceux de la moyenne des pays voisins que dans la période d'avril 2014 à août 2015, lorsque notre taux de TVA avait été ramené à 6 %, analyse Germain Mugemangango. C’est pourquoi nous demandons que la TVA soit immédiatement abaissée à 6 % sur l’électricité. Mercredi, au Parlement, la ministre Marghem a été forcée d’ouvrir la porte dans ce sens. Le MR et la N-VA ont bien vite tenté de la refermer, mais nous pouvons mettre la pression et les obliger de plier. Ce n’est pas à la population de payer la facture pour Electrabel et le gouvernement. »

Le PTB lance donc en effet une pétition pour demander l’abaissement de la TVA de 21 % à 6 % sur l’électricité : www.stopenergiechere.be.

« Par ailleurs, pointe Germain Mugemangango, les ménages belges paient l'électricité la plus chère, mais ne sont même pas sûrs qu’ils auront assez de courant cet hiver. De même, la part de l'électricité renouvelable dans le total de la production progresse à peine. En Belgique, 8,7 % seulement de l'énergie consommée est issue de sources renouvelable. Seuls les Pays-Bas font moins, avec 6 %. Le Royaume-Uni atteint 9,3 %, l'Allemagne 14,6 % et la France, 16 %. »

Pour le PTB, qui propose également d’enlever les coûts de l'électricité verte de la facture d'énergie et d’imposer un prix maximum pour l’électricité, la crise actuelle démontre la faillite de la libéralisation, introduite en 1999 par un gouvernement de libéraux, socialistes et écologistes.

« En Belgique, c’est la multinationale Engie-Electrabel qui dicte la loi. Mais on a la preuve aujourd’hui, une fois de plus, qu’on ne peut pas compter sur une multinationale pour garantir un approvisionnement sûr et bon marché, ni pour préparer la transition énergétique », conclut Germain Mugemangango.

 


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Gardons le contact