Nethys : le PTB se réjouit de l’annulation des ventes mais veut la fin des privatisations tout court

Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB et chef de groupe au Parlement wallon.

Le gouvernement vient de décider l’annulation des ventes des filiales de Nethys. « Une première victoire, réagit Germain Mugemangango. Mais il faut aller plus loin : casser les privatisations mafieuses, c’est bien. Casser les privatisations tout court, c’est mieux. »

« L’annulation des ventes que le gouvernement vient enfin de décider est une première victoire et une étape pour tous ceux qui, depuis des semaines, s’opposent à la privatisation des filiales de Nethys », explique Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB et chef de groupe au Parlement wallon. « Nous allons maintenant mettre sur la table dès jeudi au conseil d’administration (CA) d’Enodia la piste du maintien intégral dans le giron public, avec notamment la constitution d’un pôle public d’énergie à partir d’Elicio » poursuit-il.

Les outils publics doivent être mis au service des besoins de la population.

En effet, le gouvernement conteste les décisions de privatisations car elles ont été décidées dans des conditions désavantageuses ou sans mise en concurrence. Il ne conteste donc pas la logique même des privatisations. « Une bataille est gagnée mais pas la guerre : nous ne voulons pas seulement annuler les privatisations mafieuses organisées par Stephane Moreau. Comme parti de gauche, nous voulons qu’on renonce à toute privatisation tout court », déclare Germain Mugemangango. Et ce dernier de rajouter : « Ces outils publics doivent être mis au service des besoins de la population. Nous sommes face à une urgence climatique. Les citoyens reçoivent des factures d’électricité toujours plus élevées. Elicio, par exemple, pourrait être le point de départ de la construction d’un vaste pôle énergétique public en matière de production d’énergie renouvelable et bon marché. C’est ce débat que nous voulons avoir aujourd’hui ».

Le PTB se réjouit aussi de la transmission du dossier au parquet. « Nous espérons que tous les responsables de ces ventes seront sanctionnés », rajoute Germain Mugemangango.

Les prochaines semaines seront cruciales pour empêcher la privatisation : « Par l’intermédiaire de notre administrateur Damien Robert, le PTB demandera au CA d’Enodia de ne pas s’opposer à la décision du gouvernement wallon et d’entamer les démarches pour le maintien des trois entreprises dans le giron public », conclut le porte-parole francophone du parti de gauche.


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • david busiau
    a commenté 2019-10-08 06:00:29 +0200
    Annonce avec les dents serrées de celui qui savait mais qui comme d’habitude laisse un grand silence planer sur le démantèlement des services publiques dont il est un des acteurs, décidément sa chasse aux parvenus annoncée n’est restée que de la com quand ça l’arrange pour faire bon genre socialo pour les urnes mais libéral dans le fond quand il retrouve son panier.
  • Lizz Printz
    a publié cette page dans Actualités 2019-10-06 13:55:25 +0200

Suivez le PTB