.

Le PTB met la pression dans la dernière ligne droite des négociations salariales en lançant une action mails à destination du gouvernement. « Dans quelques jours, le gouvernement devra trancher : est-ce qu’il va laisser la négociation salariale se dérouler librement ou est-ce qu’il va signer un Arrêté royal interdisant toute augmentation de salaire supérieure à 0,4 % ? C’est maintenant que ça va se décider, c’est maintenant qu’il faut mettre la pression », déclare Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.

Paul Magnette avait annoncé que les socialistes ne signeraient pas cet arrêté sans accord entre syndicats et patron. « Il faut qu’il tienne parole, insiste Raoul Hedebouw. Ce ne serait pas normal que les dividendes puissent augmenter, que les revenus des PDG puissent augmenter, mais que les salaires des travailleurs soient bloqués »

Interrogé en plénière aujourd’hui, le ministre Pierre-Yves Dermagne a refusé de répondre à la question de savoir s’il signerait l’Arrêté royal de blocage des salaires. « Raison de plus de continuer de mettre la pression », conclut Raoul Hedebouw.

Découvrez ici notre action mails

Suivez le PTB