Photo : extrait RTBF

Le PTB réagit à l’annonce de la mise en examen de François Fornieri, patron de l’entreprise pharmaceutique Mithra, pour délit d’initié. Le parti de gauche exige que le prêt accordé par la Région wallonne à Mithra soit suspendu et que les futurs prêts et subsides publics soient conditionnés à des garanties en terme de création d’emplois, de lutte contre le réchauffement climatique et de bonne gouvernance.

« Le PTB a entièrement confiance dans le travail de la justice. Mais Fornieri n’en est pas à son coup d’essai et nous avons donc de sérieuses inquiétudes au vu du passé du personnage », déclare Julien Liradelfo, député du PTB au Parlement wallon.

« Il y a quelques semaines, j’ai interpellé le ministre de l’Economie Willy Borsus sur le prêt de 2,9 millions d’euros accordé par la Région wallonne à une filiale de Mithra. J’avais exprimé mon étonnement sur la confiance que le gouvernement PS-Ecolo-MR portait au CEO de Mithra malgré l’affaire Nethys », continue l’élu liégeois.

Le PTB rappelle que lorsqu’il était administrateur de Nethys, François Fornieri a voulu se vendre à lui même Elicio et Win, deux de ses filiales, par l’intermédiaire de son entreprise Ardentia et qu’il faisait également partie du comité de rémunération du holding qui a distribué des millions d’euros d’argent public à ses dirigeants dont Stéphane Moreau.

« Malgré tout, le ministre de l’économie Willy Borsus a quand même décidé d’octroyer un prêt avec de l’argent public à Mithra. Ce n’est pas la première fois que les pouvoirs publics prêtent de l’argent à Fornieri, c’est même précisément comme cela qu’il a pu faire fortune », ajoute Julien Liradelfo, pointant les 27,7 millions d’euros accordés par les autorités publiques à Mithra en 2015, dont une bonne partie provenait de la Région wallonne.

« Pour le PTB, c’est clair, il faut en finir avec ce modèle qui défend qu’en donnant de l’argent public sans garantie à des grandes d’entreprises, on va faire prospérer la Wallonie. En tant qu’ancien sidérurgiste j’ai encore le souvenir de ce que ça a donné avec ArcelorMittal. La Région wallonne doit arrêter de répéter les mêmes erreurs », poursuit le député du PTB.

Le PTB exige que le prêt accordé par la Région wallonne à Mithra soit suspendu et que les futurs prêts et subsides publics soient conditionnés à des garanties en terme de création d’emplois, de lutte contre le réchauffement climatique et de bonne gouvernance.

« Le gouvernement wallon et son ministre-président socialiste Elio Di Rupo doivent prendre leurs responsabilités. Il faut arrêter l’hypocrisie. J’entends encore Paul Magnette, aux voeux du PS, déclarer que “les citoyens en ont assez de voir que l’ont fait des cadeaux aux entreprises sans leur demander de contrepartie en matière de création d’emplois ”. C’est pourtant précisément ce qu’il font en Wallonie », conclut Julien Liradelfo.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien