Le 7 avril, une équipe de Médecine pour le Peuple a été tester l'ensemble du personnel et des résidents d'une maison de repos à Zelzate.

Médecine pour le Peuple, le réseau de maisons médicales lié au PTB, tient des équipes médicales prêtes pour aider à dépister le personnel et les résidents des maisons de repos.

« Les maisons de repos sont de véritables foyers du coronavirus, explique Sofie Merckx, médecin généraliste à Médecine pour le Peuple et députée fédérale du PTB. Combattre le virus dans ce secteur est une priorité absolue. Hier, nous avons dépisté l'ensemble du personnel et des résidents d'une maison de repos à Zelzate. Ce projet pilote a lancé une dynamique. D'autres maisons de repos et organisations nous contactent maintenant. Nous sommes prêts à aider. Nous mettons aujourd'hui également nos documents et nos protocoles en ligne, afin que d'autres puissent s’en inspirer. »

« Le personnel des maisons de repos est très inquiet, déclare Anne Delespaul, médecin généraliste et porte-parole de Médecine pour le Peuple. Ils ont peur de tomber eux-mêmes malades, mais aussi d'introduire le virus et de contaminer les résidents. Si le gouvernement nous fournit suffisamment de matériel de dépistage, nos équipes pourront commencer. »  

Le gouvernement tarde à prendre en main la situation dans les maisons de repos et perd du temps. Sofie Merckx : « Nous avons besoin de 200 000 tests, mais le gouvernement n'en met que 20 000 à disposition. Plus encore : il ne suffit pas de distribuer des tests. À Zelzate, nous avons passé une demi-journée avec une équipe de 20 professionnels de la santé pour dépister une maison de repos. Il s’agit donc bien plus que de prévoir du matériel. Une approche organisée est nécessaire pour que ces tests soient effectués le plus rapidement possible et de manière responsable, avec le personnel, les masques et les tenues de protection nécessaires. »

« On ne peut pas éteindre un feu avec un bandeau sur les yeux, poursuit Anne Delespaul. C’est d'autant plus vrai pour les maisons de repos. Tant que vous ne savez pas si et où il y a des infections, vous ne savez pas quelles mesures de protection doivent être prises et le virus peut se propager sans problème au sein de ce groupe cible particulièrement vulnérable. »

Le temps presse. Afin de gagner la bataille contre le coronavirus, le personnel et tous les résidents des maisons de repos doivent être testés. « Nous pourrons alors isoler les personnes porteuses du virus et l’empêcher de se propager davantage. Nous devons faire tout ce que nous pouvons maintenant. Nous sommes heureux de mettre nos équipes médicales à disposition. Ensemble, nous pouvons gagner la bataille », conclut Anne Delespaul.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien