Journée internationale de lutte pour les droits des femmes 2020: Découvrez notre aperçu des actions en Belgique et dans le monde.

9 mars

  • 16:05

  • 15:40

  • Mobilisation pour les droits des femmes aussi devant l’usine Volvo trucks à Gand, avec une distribution de stickers que les travailleurs et travailleuses peuvent porter sur eux en signe de participation à la journée d’action.
  • 14:50

  • Pendant 1h30', le personnel féminin de Médecine pour le Peuple à Hoboken (province d’Anvers) s'est mis en grève. Les hommes de l’équipe prennent le relais en solidarité pour accueillir les patients pendant ce temps.
  • 14:45

  • 14:40

  • Le personnel des restaurants universitaires de la VUB a aussi répondu à l’appel de la grève des femmes : pour un salaire de minimum 14 euros de l’heure !
  • 13:45

  • Distribution de pommes aux portes de la VRT ce matin, en symbole de la lutte pour des pensions plus hautes pour les femmes...
  • 13:30

  • 12:25

  • 11:30

  • 11:01

  • 09:30

    Les 8 et 9 mars, le personnel du centre d'hébergement et de soins De Mick à Brasschaat (banlieue d'Anvers) fait campagne pour les droits des femmes en arborant des foulards violets.
    Elles se battent dans les soins, pour les soins, tous les jours !
    Elles demandent plus de personnel pour faire face à la pression du travail.

  • 09:09

    Históricas ! 2 millions de personnes dans les rues du Chili pour les droits sociaux, pour un changement de système, un système qui touche plus durement les femmes. PS : la police dit que seuls 150 000 manifestants étaient présents, mais les images vidéo et les photos ne mentent pas... Sur les médias sociaux, ces photos sont aussi volontiers partagées avec des légendes qui parlent d'« histéricas » au lieu d'« históricas », faisant référence à des femmes hystériques...

  • 09:06

  • 07:05

8 mars

  • 20:11

  • 18:30

  • 17:25 Londres

  • 16:30 Chili

    Au Chili, qui a été le théâtre d'un mouvement social important et où est née la chorégraphie féministe El violador en tu camino, qui a fait le tour du monde, les places se remplissent de dizaines de milliers de personnes. Les images sont impressionnantes.

  • 16:20 Anvers

    Ambiance, témoignages, musique et combativité au Women’s Strike Festival à Anvers.

  • 15:58 Anvers

  • 15:36 Madrid (Espagne)

    Les femmes de la section madrilène d'Izquierda Unida ont organisé un repas populaire plein d'ambiance et de combativitié pour se préparer à la manifestation qui aura lieu en fin d'après-midi. En Espagne, le 8 mars est, depuis plusieurs années, l'occasion pour les mouvements féministes d'organiser une grève féministe très suivie, avec des manifestations rassemblant des dizaines de milliers de personnes.

  • 15:28 Liège

  • 15:02 Paris

  • 14:56 Bruxelles

  • 14:47 Liège

    Le PTB est présent à la Cycloparade féministe à Liège.

  • 14:40 Gand

    500 participantes au départ de la manifestation à Gand.

  • 14:28 Charleroi

    « Pat Riarcat » a été enterré ce matin à Charleroi… Bon débarras !

  • 14:17

  • 14:00 Mons

  • 13:02 Paris

  • 12:54 Bruxelles

  • 12:03 Zelzate

  • 11:05 La journée est lancée à Namur !

    Anouk Vandevoorde, députée wallonne du PTB :

  • 10:10 Philippines

    Aux Philippines, la journée de lutte pour les droits des femmes est lancée depuis plusieurs heures. Le mouvement Gabriela est dans la rue. Ses 250 000 membres luttent depuis plus de 25 ans déjà contre l’inégalité des relations entre genres et contre la violence envers les femmes.

  • 9:57

    Les femmes et la loi : entre discrimination et outil d’émancipation

    Et si la loi servait à protéger enfin les femmes ? A l’occasion de la sortie du Code des Droits des Femmes, Solidaire a rencontré deux députées bruxelloises du PTB : Leila Lahssaini, membre de l’organisation Fem&L.AW à l’origine de ce Code, et Françoise De Smedt, cheffe de groupe au Parlement régional.
  • 8:01

    Le PTB se mobilise pour les droits des femmes

  • 8:00 | LE 8 MARS, POURSUIVONS LE CHEMIN DE L’ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

    Les 8 et 9 mars, nous manifestons pour les droits de femmes. Pour rendre justice à Julie, assassinée l’an dernier par un récidiviste sexuel. Pour Amandine, aide-ménagère, dont le salaire ne permet pas de finir le mois. Pour Fatima qui touche une pension de misère. Pour Giorgia, Farah et Lise, qui portent la charge de soin des enfants et du ménage et sont au bout du rouleau. La progression vers l’égalité entre les femmes et les hommes est lente. Très lente. Tous les chiffres l’attestent. La situation se dégrade même. Mais les 8 et 9 mars sont là pour poursuivre ce chemin vers l’égalité.
    Lire la suite.

On vous conseille d'utiliser Chrome plutôt que Firefox pour que le contenu de cette page s'affiche correctement.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien