Marc Botenga. (Photo European Union 2021 (EP))

Demain, mercredi 9 juin, le Parlement européen votera une résolution sur la levée des brevets sur les vaccins Covid-19. En mai, un amendement du PTB dans ce sens a été adopté. Cette fois, trois groupes parlementaires soutiennent la demande. Marc Botenga, député européen du PTB, s’attend à un vote serré : « Nous sommes heureux d’avoir pu mettre le sujet à l’ordre du jour. C’est un pas dans la bonne direction. Il faut maintenant que le Parlement choisisse le bon côté de l’histoire. »

À l’occasion des négociations à l’Organisation mondiale du Commerce, le parlement européen se prononcera mercredi à travers une résolution sur la suspension des brevets sur les vaccins contre le Covid-19. « L’organisation de ce vote est une victoire importante pour la mobilisation populaire, estime Marc Botenga. Il y a un an, personne ne voulait parler des brevets. Grâce à la mobilisation, aujourd’hui la question est au cœur du débat. » En mai, un amendement appelant à soutenir l’initiative en ce sens présentée par l’Inde et l’Afrique du Sud devant l’Organisation mondiale du commerce, introduit par Botenga et le groupe parlementaire The Left, avait été approuvé par une majorité des députés.

Le PTB considère cette levée des brevets essentielle pour pouvoir rapidement activer la capacité productive et répondre à la demande de vaccins, non seulement en Europe, mais à travers le monde. Le parti de gauche souligne en outre qu’une levée des brevets doit être accompagnée par un véritable transfert de technologie et savoir-faire, afin de permettre à de nombreuses entreprises de produire les vaccins. L’Organisation mondiale de la santé propose deux plateformes pour y procéder. « Pour l'instant, la participation à ces programmes se fait sur base volontaire pour l'industrie pharmaceutique. Résultat ? Cela reste des coquilles vides », déplore Marc Botenga.

Quel que soit le résultat final du vote, pour le PTB, il faudra augmenter la pression pour que la Commission européenne entende le signal. « La Commission européenne reste toujours sourde et muette face aux besoins de la santé mondiale. Nous devons tout faire pour éviter que des situations comme au Brésil ou en Inde se reproduisent. La santé des peuples doit passer avant le profit de Big Pharma. »

Cette fois, en plus du groupe parlementaire de La Gauche, auquel appartient le PTB, les groupes socialistes et verts ont aussi introduit des amendements dans ce sens. « Je suis évidemment ravi qu’on soit désormais trois groupes parlementaires à soutenir la proposition. Parce qu’il y a urgence, » se réjouit Marc Botenga, qui appelle les partis belges à faire « preuve de cohérence et soutenir au sein de gouvernement belge la même position qu’au Parlement européen. »

Le PTB soutient aussi, avec plus de 200 organisations, une Initiative citoyenne européenne, lancée par des citoyens, ONG et syndicats de nombreux pays pour obliger la Commission européenne à prendre une initiative législative pour porter les vaccins et traitements anti-Covid-19 dans le domaine public.

Suivez le PTB