Levée des brevets sur les vaccins : le Parlement fédéral se prononce aujourd’hui sur la proposition du PTB

Photo Solidaire.

Ce lundi, le PTB va soumettre une résolution au vote à la commission Santé du Parlement fédéral. Cette résolution exhorte la Belgique à soutenir la demande de levée temporaire des brevets sur le vaccin Covid.

 

L'inégalité vaccinale dans le monde est immense. Les pays les plus riches du monde ont acheté 89 % de tous les vaccins COVID-19, et détiennent actuellement 71 % des approvisionnements futurs. Seuls 3 % de la population des pays à faible revenu ont été entièrement vaccinés, tandis que le taux de vaccination est supérieur à 60 % dans les pays à revenu élevé et intermédiaire. Tant que tout le monde n'est pas vacciné dans le monde, le risque de mutations est également plus élevé. L'ascension fulgurante du variant Omicron fait résonner plus fort que jamais l'appel à lever les brevets sur le vaccin Covid.

« Le PTB a déjà soumis une proposition de lever les brevets sur le vaccin Covid au Parlement fédéral à quatre reprises et, à chaque fois, elle a été rejetée. Mais la semaine dernière, nous avons entendu des voix s'élever à nouveau en faveur de la levée des brevets, y compris au sein de la sphère politique belge, et nous avons donc l'espoir d'une issue différente. Ainsi, la ministre Meryame Kitir (Vooruit) et sa collègue de parti Vicky Reynaert se sont explicitement prononcées en faveur de la levée des brevets sur le vaccin Covid. Barbara Creemers, députée Groen, s'est également exprimée dans ce sens au sein de la commission Santé, le 10 décembre dernier. Au début de cette année, Ecolo avait déjà affirmé être favorable à cette mesure, et le président du CD&V, M. Coens, s'est lui aussi exprimé dans ce sens en juillet. Le Parlement européen a déjà voté en faveur de la levée de ces brevets l'année dernière », explique Sofie Merckx, députée PTB et auteure de la résolution.

Aujourd'hui encore, les opposants à la proposition prétendent que le problème ne réside pas dans les brevets mais dans la capacité de production. Médecins sans frontières a démonté cet argument. Plus tôt dans la semaine, l’organisation a publié une liste de plus de 100 entreprises situées en Afrique, en Asie et en Amérique latine qui ont le potentiel pour produire les vaccins à ARNm. Ce qui leur manque, c'est la formule. « Il est très important pour nous que le Parlement belge rejoigne la longue liste des pays qui soutiennent l'appel à la levée des brevets. La Belgique reste l'un des derniers pays à bloquer la levée des brevets au niveau international. Près de 250 000 citoyens européens soutiennent désormais l'initiative citoyenne européenne No Profit on Pandemic. Plus de vaccins, moins de variants. C'est de cette façon que nous mettrons fin plus rapidement à cette pandémie », conclut Sofie Merckx.