.

En 5 ans, GSK a distribué près de 25 milliards d’euros à ses actionnaires au niveau mondial, pour un bénéfice cumulé net d’impôt de près de 22 milliards d’euros.

« En fait, entre 2014 et 2018, GSK a versé chaque année bien plus de dividendes que le bénéfice produit, à l’exception de l’année 2015, qui a été une année de bénéfices exceptionnels », explique Germain Mugemangango, chef du groupe PTB au parlement wallon. Le PTB demande la fin des aides fiscales aux multinationales, qui montrent encore une fois leur inefficacité sociale et une interdiction de licencier pour les entreprises qui réalisent du profit.

Pour le parti de gauche, cela en dit long sur ce qui a été fait des aides publics perçus par cette multinationale pharmaceutique. « Cette boîte à déduit 4,2 milliards d’euros de sa base fiscale en 10 ans, poursuit Germain Mugemangango. Elle a en outre reçu 85 millions d’euros de subsides régionaux. Sur plus de 500 millions d’euros en 2018, elle a payé 0,1 % d’impôt. On voit maintenant ce qu’elle a fait de toutes ces aides publiques : elle les a simplement transférées dans les poches de ses déjà richissimes actionnaires. C’est inacceptable. »

Le chef de file du PTB au Parlement Wallon y voit également l’échec de la politique économique de la Région wallonne : « Willy Borsus (MR), ministre wallon de l’Économie, prétend que la faible imposition des multinationales et les subsides sont justifiés, car les multinationales ainsi soutenues investissent et créent des emplois. C’est faux et GSK en est la preuve : après toutes ces aides, ce sont presque 1000 familles qui vont se retrouver sur le carreau alors que GSK est une entreprise qui se contente juste de capter des fonds publics pour finalement les transmettre à ses riches actionnaires. »

C’est pourquoi le PTB demande la fin des aides fiscales aux multinationales, qui montrent encore une fois leur inefficacité sociale et une interdiction de licencier pour les entreprises qui réalisent du profit. Le parti de gauche a d’ailleurs introduit une proposition de loi dans ce sens.

Téléchargez ici l'étude du PTB.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Suivez le PTB