"Il y a un tabou en politique : parler des milliards de profit distribué aux actionnaires. C'est tabou car une partie de cet argent peut servir à augmenter les salaires." Raoul Hedebouw après la grève du 13 février.

Suivez le PTB