La situation dans notre pays, après les élections de dimanche. « Il n'y a pas de fracture entre le nord et le sud du pays, expliquent Peter Mertens et Raoul Hedebouw, mais entre la population et des politiciens déconnectés. »