.

Le dernier rapport de la Société publique de gestion de l’eau (SPGE) est interpellant : 129 948 ménages wallons n’arrivent pas à payer leur facture d’eau. Pour Jori Dupont, député PTB, cette situation ne peut plus durer : « L’eau n’est pas un produit de luxe, il faut enfin garantir un accès à l’eau à toutes et tous. »

« La semaine prochaine, nous discuterons de deux propositions du PTB au Parlement wallon, explique le député wallon. D’une part, la fin des coupures et des limiteurs d’eau. D’autre part, l’élargissement des missions des tuteurs énergies à l’eau. La Région doit protéger sa population et mettre en place des solutions qui fassent que personne ne se trouve privé d’eau. Ça fait de longs mois que nous avons eu le débat sur la précarité hydrique au Parlement, nous n’avons plus le temps d’attendre le bon vouloir de la majorité qui fait traîner le dossier. »

Pour le PTB, la diminution du nombre de familles en difficulté de paiement est bien trop faible. « Depuis le début de la crise, nous interrogeons la ministre Ecolo Céline Tellier sur ce point, rappelle le député wallon. Elle a annoncé une aide de 40 euros pour les personnes ayant connu au moins un jour de chômage temporaire mais, depuis le début, le gouvernement table sur le fait que tout le monde ne fera pas la démarche. Et effectivement, lors de la première vague, à peine 4 travailleurs concernés sur 10 avaient fait la demande. Le résultat, c’est que le nombre de personnes en difficulté de paiement a à peine baissé. Nous avions demandé l’octroi automatique de l’aide car le manque d’information et les démarches administratives nécessaires sont un frein visible depuis le départ mais la ministre refuse. Il est temps de prendre des mesures fermes pour garantir ce droit élémentaire, le droit à l’eau. »

Suivez le PTB